Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Guinée : des mesures pour valoriser 13,7 millions d’hectares de terres arables

Chaque année, la Guinée importe pour 400 millions de dollars de riz et de produits alimentaires. Fort de ce constat, le gouvernement a décidé de valoriser les  13 700 000 hectares de terres arables qu’elle possède afin de développer le secteur agricole et d’augmenter sa contribution au PIB. Cependant, la forte pluviométrie et l’absence d’infrastructures adéquates restent un frein au développement de l’agriculture.

En Guinée, l’agriculture contribue à plus de 25% au PIB  et emploie plus de 84% de la population économiquement active. Cependant, avec 13 million 700 mille hectares de terres arables, une pluviométrie estimée entre 6 à 9 mois, l’agriculture qui devrait être le nerf de l’économie peine à s’étendre. Selon Mamoudou Nagnalen Barry, Ministre guinéen de l’Agriculture, l’absence d’infrastructures adéquates, l’accès limité aux services de vulgarisation agricole, aux technologies et aux intrants entravent la productivité. 

On a pas aménagé les terres agricoles  d’ailleurs on a aménagé mais on a mal aménagé. On a mis nos efforts sur les aménagements en saison sèche pendant qu’en saison pluvieuse les gens ne peuvent pas cultiver parce que les terres sont inondées.Nous sommes en train de changer complètement de paradigme afin de mettre nos efforts dans les aménagements  contre les inondations d’abord avant de faire des aménagements pour l’irrigation.

Mamoudou Nagnalen Barry, Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage

Grâce à sa monnaie, le franc guinéen, la Guinée, contrairement à la plupart des pays africains, ne connaît presque pas l’inflation des prix des produits alimentaires malgré les impacts de la crise en Ukraine. Et pour garantir au population un service alimentaire stable, le gouvernement a augmenté les finances du secteur agricole permettant ainsi d’améliorer la production.

Le président de la transition en Guinée, le colonel Mamadi Doumbouya, a doublé la part du secteur agricole dans le budget de l’Etat, il a enlevé toutes taxes sur le secteurs des équipements agricoles, il a aussi mis en place un fond de développement agricole qui a une enveloppe de plus de 25 millions de dollars pour une première fois dans notre pays afin de financer les activités agricoles des jeunes et des femmes 

Mamoudou Nagnalen Barry, Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage

La Guinée importe chaque année du riz et des produits agricoles pour  près de 400 millions de dollars. Grâce à la revalorisation de ses terres, la Guinée pourra satisfaire la demande locale et rentabiliser les produits fabriqués en Guinée.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com