Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le défi de la modernisation des systèmes de santé africains après la Covid-19

La modernisation du système sanitaire est un vœu chère aux autorités africaines qui pense les stratégies pour assurer à leurs populations l’accès aux soins et aussi aux médicaments de qualité. Après la crise sanitaire de Covid qui a mis a nu l’insuffisance de leurs capacité en matière d’infrastructures sanitaires et d’accès aux médicaments, il est plus qu’urgent pour les pays africain de penser la modernisation et autonomisation du système sanitaire pour s’adapter et anticiper la survenue d’une situation similaire. 

La crise sanitaire de covid a eu un impact significatif sur tous les secteurs dans le monde. Les ampleurs de ses sévices sont telles que les autorités de tous les pays ont dû repenser les politiques de développement et de résilience pour s’adapter et anticiper la survenue d’une situation similaire. Sur la plan sanitaire, l’une des stratégies mise en place par l’Union Africaine par exemple a été d’opérationnaliser sa volonté de produire produire les médicaments nécessaires aux africains sur le sol africain en lançant la première usine de fabrication de médicaments et de vaccins à ARN messager d’Afrique au Rwanda avec pour finalité là production de médicaments sur le sol Africain pour combler le gap de fracture de l’accès aux médicaments

Ce que nous faisons ce matin ce n’est pas de la médecine ou de la recherche. Ce que nous faisons c’est de nous consacrer  à la finalité de toute action politique. C’est-à-dire de satisfaire les besoins essentiels de l’homme. Le plus difficile monsieur le président c’était de prendre l’engagement et le courage politique de dire que pour une fois l’Afrique dans les standards du monde va fabriquer ses vaccins sur son territoire. 

Aïssata TALL SALL, Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur – Sénégal

Une politique qui contribue à la modernisations des infrastructures du continent, mais surtout  à l’autonomisation du continent en matière d’accès au médicament mais qui va permettre à terme de juguler la crise du médicament dont les manifestations dans les pays africains sont le sous approvisionnement, la levée des enchères ou encore la fourniture de médicaments de qualité inférieur ou douteuse.

Nous avons besoin de médicaments de qualité à un prix abordable pour permettre à nos populations de se soigner. Nous sommes confrontés aujourd’hui à la difficulté d’avoir des sources fiables. Dans le cadre de  la COVID par exemple, nous avons pu le voir, une demande forte sur un produit attise l’appétit de ceux qui cherchent les failles de notre système en quête de solutions pour répondre aux besoins de nos populations, avec des médicaments falsifiés ou de qualité inférieure.  

Maméssilé Aklah Agba-Assih, Ministre délégué auprès du ministère de la santé Togo

Au sénégal, l’urgence de s’adapter et d’anticiper à la survenu de maladies à potentiel épidémique a été un challenge pour les autorités qui ont très tôt mis sur pied des politiques et mécanismes comme le comité national de gestion des épidémies avec pour mission la surveillance permanente des risques de survenue de maladies épidémiques; le centre des opération d’urgence sanitaire, qui accompagne les urgences de façon opérationnelle avec des équipes d’intervention rapide. Des stratégies qui ont permis de contenir et finalement de maîtriser la crise de covid qui est survenue en mars à travers le monde .

Nous pensons aujourd’hui qu’au niveau du continent africain, avec toutes les ressources et tous les moyens dont nous disposons, il suffit juste de les rationaliser, de les mettre ensemble, mais surtout d’accepter une coordination pour mettre fin à ce que nous avons traversé. Nous pensons qu’il y aura encore des catastrophes naturelles, des chocs comme la pandémie de COVID 19.

Marie Khemesse Ngom Ndiaye, Ministre de la santé et de l’action sociale Sénégal

La modernisation des infrastructures médicales du continent africain est un élément important dans sa quête pour le développement, conditionné par une population en bonne santé. En 2021, La banque africaine de développement à lancé la Stratégie pour des infrastructures sanitaires de qualité en Afrique 2022-2030 avec pour objectif de juguler les déficits d’infrastructures de santé en Afrique, mis en évidence par la pandémie de COVID19.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com