Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Kenya bénéficie du soutien d’Afreximbank pour des projets de développement

La Banque africaine d’import export va injecter 3 milliards de dollars dans les infrastructures, l’agriculture et les PME au Kenya. Ces fonds, qui seront décaissés dans le cadre d’un accord signé entre Afreximbank et le Kenya, s’articulent principalement sur deux axes. Le premier sera la création d’un mécanisme d’adaptation au changement climatique tandis que le second soutiendra le développement et l’exploitation de parcs industriels, selon les autorités kényanes.

Le Kenya va bénéficier d’un prêt de 3 milliards de dollars de la Banque africaine d’import-export. Les fonds, selon les autorités nationales, serviront à mettre en œuvre plusieurs projets de développement au Kenya. L’appui va notamment impliquer la création d’un mécanisme d’adaptation au changement climatique. Il soutiendra également le développement et l’exploitation de parcs industriels au Kenya.

“La banque africaine d’import export peut accroître l’Indice de la production industrielle qui obéit à des objectifs stratégique visant à promouvoir, faciliter  et à supporter l’industrialisation de l’Afrique. Afreximbank a été partenaire pour accroître l’indice de la production industrielle pour près d’une décennie” 

Oluranti Doherty, Directeur développement exportNigéria

En ce qui concerne la création du mécanisme d’adaptation, la Banque africaine d’import export mettra en place un financement de 800 millions de dollars pour la construction de 100 barrages. Ces derniers aideront le Kenya à doubler sa superficie irriguée, tout en accordant une attention particulière aux régions qui connaissent des pénuries d’eau. Pour le développement et l’exploitation des parcs industriels au Kenya, il sera question de renforcer les secteurs manufacturiers et apporter une valeur ajoutée à l’industrie.

“Nous identifions les opportunité à travers le continent qui favorise la transformation durable des matière premières, de l’agro industrie pour débloquer la valeur et pour développer de nouvelles industries »

Oluranti Doherty, Directeur développement exportNigéria

Rappelons que ce financement fait l’objet d’un accord signé entre le président kényan,   et le président d’Afreximbank, Benedict Okey Oramah lors d’une rencontre tenue à Nairobi le 23 novembre 2022. 

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com