Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le président de la Sierra Leone, Julius Maada Bio, la voix de l’Afrique pour la réforme de l’ONU

À la tribune de la 77e assemblée générale des Nations Unies, le président Sierra léonais Julius Maada Bio, coordinateur du Comité des dix chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies (C-10), est revenu sur les questions essentielles liées à la réforme dudit conseil. Les dirigeants du continent africain relèvent le caractère obsolète du Conseil de sécurité et revendique la participation de l’Afrique dans cette instance onusienne.

Le Président de la Sierra Leone, Julius Maada Bio, lors de la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, a réaffirmé son attachement à la disposition pertinente de la Charte des Nations Unies et la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays coloniaux et des peuples tel qu’il figure dans la résolution 1514 de l’Assemblée générale. En tant que coordinateur du Comité des dix de l’Union africaine (C-10) sur la réforme du Conseil de sécurité, le chef d’Etat dit avoir noté des progrès louables dans les négociations intergouvernementales sur la réforme dudit Conseil depuis la 76ème assemblée générale des Nations Unies.  

“Les petits États constituent la majorité des membres de l’ONU et ils sont les plus ardents défenseurs du système international fondé sur des règles qui sous-tend le travail des Nations Unies. En effet, de petits États ont servi en tant que rédacteurs, négociateurs et leaders d’opinion clés sur une variété de questions internationales. Ils l’ont fait avec diligence grâce à la transparence des objectifs et formation d’une coalition à tous les niveaux. À cet égard, la Sierra Leone propose de poursuivre la poursuite de ces valeurs dans le Conseil de sécurité des Nations Unies. Je compte sur le précieux et retentissant soutien de cet organe à la candidature de la Sierra Leone à un siège non permanent à l’ONU Conseil de sécurité pour le mandat 2024-2025, avec des élections prévues en juin 2023.”

JULIUS MAADA BIO Président de la RépubliqueSierra Leone

Le Conseil de sécurité des Nations Unies, conformément à la Charte des Nations Unies, est le principal responsable du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Depuis des années, l’Union africaine revendique au moins deux sièges permanents au sein de cet organe onusien. Face à une remise en question des institutions multilatérales du système international, Mme Minata Samate Cessouma, Commissaire aux affaires politiques de la Commission de l’Union africaine d’alors, lors de la retraite du groupe africain de New York en 2018, avait rappelé la nécessité d’avoir une représentation équitable au Conseil de sécurité des Nations Unies.

“Nous avons pensé qu’avec les indépendances politiques, l’Afrique était enfin libérée de toute emprise et pouvait désormais et pleinement jouer son rôle légitime sur la scène politique internationale. Cependant, force est de constater que l’Afrique continue d’être sous-représentée au sein d’importantes instances décisionnelles internationales dont le Conseil de sécurité des Nations Unies. Notre détermination pour la réforme du Conseil de Sécurité répond à l’aspiration légitime de notre continent à plus de justice et une démocratisation du système des Nations Unies ».

Minata SAMATE CESSOUMA, Commissaire à la Santé, aux Affaires humanitaires de l’UA

Près de quatre-vingts ans après la naissance du système des Nations Unies et des Institutions de Bretton Woods, il urge selon plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, d’instaurer une gouvernance mondiale plus juste, plus inclusive et plus adaptée aux réalités du continent. 

 »J’exhorte les états membres à continuer de faire preuve d’un engagement renouvelé et de la volonté politique de corriger l’injustice historique faite à l’Afrique en soutenant la réforme du Conseil de sécurité pour en faire un organe plus inclusif, démocratique, transparent, responsable, légitime et efficace, qui reflète correctement les réalités géopolitiques de notre monde actuel et du monde à venir »

JULIUS MAADA BIO, Président de la RépubliqueSierra Leone

Julius Maada Bio, qui assure la présidence du Comité des dix chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies (C-10), est né le 12 mai 1964 à Tihun dans la province méridionale de la Sierra Leone. Ancien militaire, il a obtenu une maîtrise en affaires internationales aux Etats-Unis. Ayant occupé d’importants postes au sein du Conseil national provisoire de gouvernement (NPRC) de Sierra Leone à partir de 1992, avant d’en devenir le chef début 1996, il a cédé le pouvoir à Ahmad Tejan Kabbah, qui venait d’être élu président. Il assume les fonctions de président de la République de Sierra Leone depuis avril 2018.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com