Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Mali : la junte au pouvoir proroge la durée de la Transition de 24 Mois

Au Mali, la durée de la transition a été prorogée de 24 mois, par décret du président, le Colonel Assimi Goïta. L’annonce qui a été rendue publique lundi 6 juin, intervient au lendemain du Sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, qui a décidé de maintenir les sanctions sur le Mali jusqu’à sa prochaine réunion le 03 juillet.  

Au Mali, le président de transition, le colonel Assimi Goïta, a prorogé  par un décret la nouvelle durée de la transition politique à 24 mois contre 5 ans initialement prévus en début d’année. Une annonce faite lundi 06 juin 2022 par le ministre malien de l’Administration territoriale et porte-parole du gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maiga. La prorogation est effective à compter du 26 mars 2022. Cette décision intervient deux jours après le sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu samedi dernier à Accra au Ghana. 

La junte malienne a encore fait preuve d’une immaturité dans la gestion des affaires de l’État. Voici des personnes pour des raisons X ou Y ont voulu se maintenir au pouvoir de manière tellement long au pouvoir mais qui aujourd’hui font face à des problèmes économiques très très sérieux, parce que l’embargo imposé par la CEDEAO a des conséquences énormes sur l’économie malienne.

Les dirigeants ouest-africains ne sont pas parvenus à s’accorder sur la levée des sanctions prises à l’encontre du Mali le 9 janvier. Toutefois, ils ont décidé de réexaminer la situation le 3 juillet prochain tout en recommandant la poursuite du dialogue en vue de parvenir à une levée progressive des sanctions au fur et à mesure que les critères de la transition soient atteints.

Ce qu’aujourd’hui la CEDEAO attend des maliens, c’est surtout qu’ils donnent un calendrier précis de tous les actes qu’ils vont poser d’ ici 24 mois pour pouvoir justement redonner le pouvoir aux civils. Quelles sont les institutions qui devront être mises, à quelle date ces institutions seront mises, quelles sont les avancées politiques, les changements qui doivent être créés et qui doivent être produits pour arriver à un retour au civil au  pouvoir et c’est ce document là qui est attendu de leur part. Temps que ce document n’est pas sorti, bah écouté la pression de la CEDEAO ne s’arrêtera pas.

Depuis le coup d’État du 18 août 2020, une transition politique est en cours dans ce pays ouest-africain depuis le 15 septembre 2020, initialement pour une durée de 18 mois. Les autorités de transition négocient avec la CEDEAO une prolongation de ce délai depuis ce qu’elles appellent « la rectification », c’est à dire la destitution du premier président de transition et le limogeage de son Premier ministre, intervenu le 24 mai 2021. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com