Cameroun : sept soldats tués par des sécessionnistes

« Sept militaires ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi 13 septembre la zone Kumbo », dans le Nord-Ouest du Cameroun, a affirmé à l’agence Anadolu le gouverneur de la région, Adolphe Lélé Lafrique. Selon le gouverneur de la région du Nord-ouest Cameroun, des séparatiste terroristes ont attaqué simultanément trois postes militaires dans la région du Nord-ouest, notamment des localités de Nkambe, Noni et Ndu. En 48 heures, 11 militaires camerounais sont tombés sur le champ d’honneur dans cette partie du pays, dans des attaques attribuées aux séparatistes anglophones. Depuis le début du conflit en 2016, les chiffres officiels font état de quelque 1200 soldats morts sur le théâtre des opérations dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun. Ce conflit a aussi coûté la vie à plus de 3 500 personnes et plus de 700 000 personnes ont été contraint de fuir leur domicile.

Bouton retour en haut de la page
Feedback