Gabon : la Cour constitutionnelle repénalise le délit de presse

Le bureau de l’Assemblée nationale a adopté plusieurs projets de textes dont le retour de la pénalisation du délit de presse en République gabonaise. Cette nouvelle ordonnance modifiant et complétant la loi organique sur la Cour constitutionnelle vient restreindre la liberté des Hommes des médias qui ne pourront plus s’exprimer sans risque d’être poursuivis. Selon l’article 13  de cette loi organique, « Toute personne physique ou morale ou tout organe ou agent de presse auteur de menaces, d’outrages, de violences et d’attaques de quelque nature que ce soit contre la Cour constitutionnelle ou l’un de ses membres peut être traduit devant le tribunal correctionnel suivant la procédure de flagrant délit ». 

Bouton retour en haut de la page
Recommandation!

Ceremonie d'Ouverture RDC-Africa Business Forum 2021

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com