Somalie : le premier ministre Mohamed Roble interdit l’usage des fonds publics sans son approbation

Dans une lettre adressée aux responsables du ministère des Finances, au gouverneur de la Banque centrale et au trésorier national, le Premier ministre somalien Mohamed Roble suspend tout retrait de fonds des comptes du gouvernement sans son consentement. « Compte tenu de la transition du pays et de la nécessité d’accorder plus d’attention au processus de décaissement et à l’utilisation des DTS [Droits de tirage spéciaux] du FMI, le Premier ministre du FGS [Gouvernement fédéral de la Somalie] a chargé le ministère des Finances et les personnes visées dans cette lettre qu’aucune dépense de quelque nature que ce soit ne peut être effectuée sans le consentement du Premier ministre somalien », indique le note du Premier ministre somalien. Cette mesure devrait selon le chef du gouvernement, s’étendre aux fonds provenant du Fonds monétaire international (FMI). Le Premier ministre soudanais précise que cette décision a été prise en raison de la période de transition et par mesure de précaution. Cette décision intervient dans le contexte d’une lutte de pouvoir entre Roble et le président Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmaajo. 

Bouton retour en haut de la page
Feedback