Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Nigéria : un plan de restructuration de la dette publique en élaboration

Dominé par les emprunts intérieurs qui ont atteint 63,2 milliards de dollars, le portefeuille de la dette publique du Nigéria est confronté à une hausse. Il devrait atteindre cette année 102% des recettes de l’Etat et le service des emprunts étant arrivé à échéance, le gouvernement se lance dans les négociations pour une extension de la durée de remboursement.  

Le Nigeria veut restructurer sa dette chiffrée à 103,3 milliards de dollars au deuxième trimestre 2022 pour refinancer ses emprunts obligataires domestiques. Ces derniers ont atteint 63,2 milliards de dollars sur la période étudiée selon l’agence Bloomberg. Par le biais de conseillers, le gouvernement espère un allègement supplémentaire pour l’extension de la durée de remboursement.

Quelques années après l’initiative PPTE pays pauvres très endettés qui a conduit à la réduction de la dette de nombre de pays africains, il faut dire que 10 années après, certains pays africains ont commencé à avoir une trajectoire qui les amène vers un niveau de surendettement. Et il faut dire aujourd’hui qu’avec la crise sanitaire qu’on connaît et la crise ukrainienne, le dollar a pris tellement de valeur que les dettes africaines ont explosé, étant donné que les devises locales ont perdu de la valeur par rapport au dollar.

Kwami Ossadzifo WONYRA, Economiste, Togo

Les données de la Banque mondiale affichent un service de la dette nigériane en hausse, et qui devrait atteindre cette année 102% des recettes de l’Etat, pendant que le gouvernement avait présenté au Parlement début octobre 2022, un programme de dépenses de 20 500 milliards de nairas soit 47,1 milliards de dollars pour le budget 2023.

Le cas spécifique du Nigéria doit être pris au sérieux dans la mesure où vous voyez bien que le niveau de la dette intérieure (les obligations détenues par le secteur privé local) prend de l’importance donc il va falloir que l’État nigérian puisse restructurer sa dette et trouver de nouvelles sources de financement pour pouvoir apurer la dette intérieure qui va permettre en réalité de relancer les activités du secteur privé, source de croissance et de développement économique.

Kwami Ossadzifo WONYRA, Economiste, Togo

8 400 milliards de nairas sont destinés à combler une partie du déficit budgétaire estimé à 10 780 milliards de nairas, soit 4,8 % du PIB. Bien que la dette publique actuelle du Nigeria s’inscrive en hausse par rapport aux 100 milliards de dollars de dette enregistrée à fin mars dernier, ce montant représente 23,06% de son Produit Intérieur Brut. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com