Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Onu : le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra dénonce le faible soutien de la communauté internationale à son pays

A la tribune de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies le 20 septembre, le président Faustin-Archange Touadéra a décrié le faible soutien de la communauté internationale à la République centrafricaine, qui fait pourtant face à des crises sécuritaires et sanitaires. Pour relever l’économie, en attente du rétablissement d’une facilité du Fonds monétaire international, Faustin-Archange Touadéra, a défendu l’adoption du Bitcoin, comme monnaie de référence et moyen de paiement numérique.

La République centrafricaine continue de consentir d’énormes sacrifices, afin d’améliorer sa gestion économique et sa gouvernance. Assurance du président Faustin Archange Touadera à la tribune des Nations unies le 20 septembre. Son pays, toujours en attente du rétablissement du programme de Facilité élargi de crédit suspendu par le FMI, éprouve d’énormes difficultés de trésorerie. Développement des infrastructures, accès aux marchés pour le financement de projets de développement… En devenant le premier pays africain à adopter le Bitcoin, la République centrafricaine veut apporter des solutions et de l’efficacité à son économie.

Cette initiative ambitieuse et innovante, présente un potentiel énorme pour repositionner l’économie, améliorer les perspectives et changer le destin de centrafricains en cette époque où il faut s’ouvrir à de nouveaux horizons et de solutions qui vont au-delà du conventionnel

Faustin Archange Touadera, Président de la République – Centrafrique

Le rapport « Investir dans le capital humain pour préserver l’avenir » souligne que l’activité économique centrafricaine a ralenti en 2020 pour la cinquième année consécutive. Frappée par la pandémie de Covid-19, la croissance du PIB réel a ralenti à 0,8 %, son plus bas niveau au cours des cinq dernières années. Du côté de la demande, la consommation privée s’est contractée en 2020, reflétant une baisse des revenus des ménages. Des ménages chez qui l’adoption du Bitcoin est mitigée, tout comme les partenaires internationaux qui peinent à valider ce choix. Ce qui, selon le président, n’enlève rien à l’efficacité de cet outil.

Il est établi que la République centrafricaine contribue à la recherche des solutions porteuses de changement, pour relever les défis interdépendants avec plus d’engagement et de conviction. A cet égard, plusieurs réformes et initiatives courageuses ont été entreprises avec l’appui des partenaires internationaux.

Faustin Archange Touadera, Président de la République – Centrafrique

Amélioration macroéconomique et de la gestion fiscale, accès aux marchés de capitaux pour le financement de projet de développement, amélioration des ressources domestiques, économie résiliante capable de résister aux chocs internes et externes à la travers la diversification de l’économie, développement des mécanismes de financement innovant et bien d’autres, les défis économiques de la République centrafricaine restent nombreux pour faire face à l’absence des appuis budgétaires des partenaires techniques et financiers. Pour s’en sortir, le gouvernement expérimente des solutions innovantes.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com