Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Report de la CAN en janvier 2024 : la Côte d’Ivoire assure avoir respecté les engagements contractuels avec la CAF

La Côte d’Ivoire était prête à livrer toutes les infrastructures attendues pour la Coupe d’Afrique des Nations de football dans les délais, c’est-à-dire d’ici décembre 2022. C’est l’assurance donnée par le Comité d’organisation de la CAN et la Fédération ivoirienne de football après le report, par la CAF, de cette compétition en janvier et février 2024. Les autorités ivoiriennes déclinent ainsi toute responsabilité dans cette décision de report, attribuée au climat.

Selon les explications du Président de la Confédération africaine de football (CAF), le glissement de date pour la Coupe d’Afrique des Nations de football fait suite à des considérations climatiques, puisque les mois de juin-juillet correspondent à la forte saison des pluies en Côte d’Ivoire, empêchant parfois la population de vaquer à ses occupations avec des risques d’inondations, comme cela a été le cas ces dernières semaines.

A Abidjan, les autorités impliquées directement dans l’organisation de cet événement initialement programmé en juin et juillet 2023, disent prendre acte de la décision de la CAF du 03 juillet.

“la fédération ivoirienne de football, association organisatrice prend acte de cette décision. Elle informera officiellement les autorités ivoiriennes, qui avaient pris toutes les décisions utiles et nécessaires pour que les engagements contractuels prévus par le cahier des charges, notamment la livraison des infrastructures dédiées à cette CAN, soient tenus dans les délais initiaux. Les différentes missions de la CAF ont pu le constater et en ont félicité les autorités ivoiriennes”.

Yacine Idriss Diallo, Fédération Ivoirienne de Football

D’après les autorités ivoiriennes, sans décision de report, le cahier de charge conclu avec la CAF devait être rempli à temps, et les infrastructures livrées dans les délais. 

“La décision appartient à la CAF du report ou pas. Sinon tout était mis en œuvre par le pays afin que six mois avant la CAN nous remettions les installations selon le cahier de charges. A ce niveau il n’y avait aucune inquiétude, si ce n’est de garder le caractère populaire de la compétition partant des joueurs au supporters ».

François Albert Amichia, Président du comité d’organisation de la coupe d’afrique des nations (COCAN)

Aussi, ce report permettra aux équipes nationales participant aux éliminatoires de la CAN 2023 et qualifiées pour la coupe du Monde, de demander une trêve à la CAF, afin de mieux se préparer pour le Mondial au Qatar prévu du 21 novembre au 18 décembre 2022. 

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com