Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Soudan – crise politique : les manifestants refusent le dialogue avec les militaires

Au Soudan, les manifestants opposés au pouvoir militaire en place ont refusé la proposition de médiation offerte par l’Organisation des Nations unies. Ils refusent tout dialogue et tout compromis avec les généraux accusés de ne pas soutenir l’idée d’un retour à une autorité civile. Le Conseil de sécurité des Nations unies entend se réunir le 12 janvier 2022 sur la question soudanaise.

Les manifestants pro-démocrates soudanais ont rejeté l’offre de médiation des Nations unies ce 9 janvier 2022. Dans un communiqué, l’Association des professionnels soudanais a déclaré que la sortie de crise dans le pays ne pourrait être conditionnée que par le retour à un pouvoir civil. Les protestataires, intransigeants, ne souhaitent « pas de négociations, pas de compromis, pas de partage du pouvoir » avec les généraux qui dirigent actuellement le Soudan.

Le Conseil de sécurité des Nations unies compte se réunir le 12 janvier 2022 sur la question soudanaise. Dans le pays, la crise qui s’est enlisée a conduit à la démission du Premier ministre Abdalla Hamdok le 2 janvier 2022 poussé par l’incapacité des généraux à faire des compromis avec les manifestants.

Si les manifestants soudanais sont opposés au dialogue avec le pouvoir militaire, des organisations internationales comme l’Organisation de la coopération islamique ont encouragé l’initiative onusienne. La réaction de l’Union africaine au sujet de la médiation proposée reste attendue.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com