Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : 1 milliard de FCFA pour soutenir les entrepreneurs locaux

À Laï, dans la province de Tandjilé, une localité à forte potentialité agricole, les jeunes entreprennent de plus en plus dans la production et la commercialisation des céréales et des légumes. L’objectif est de lutter contre l’extrême pauvreté des familles et de résister contre l’exode rural massif. Avec des moyens rudimentaires, ces derniers arrivent à ravitailler les marchés locaux. Mais ils réclament des investissements pour pouvoir moderniser leur système agricole et améliorer le transport de leurs produits vers les centres urbains. Une revendication que le Programme d’Appui au Développement Local et à la Finance Inclusive trouve légitime et soutient avec un fond estimé à 1 milliard de FCFA en guise de microcrédits.

Au Tchad, dans la province de la Tandjilé, les jeunes se tournent désormais vers la production agricole pour lutter contre la pauvreté et l’exode rural. Malgré le manque d’équipements agricoles, ces derniers produisent des céréales, des tubercules et des légumes pour satisfaire la consommation locale. Une initiative soutenue par le Programme d’Appui au Développement Local et à la Finance Inclusive à hauteur d’un milliard de FCFA en guise de microcrédits.

Je voudrais que tout le monde comprenne que nous parlons de crédit et comme telle, il doit être remboursé. Il est important que chaque bénéficiaire ait cela en tête et ne se laisse pas tromper que nous parlons de don et d’argent gratuit.

Kassire Isabelle Housna, Ministre de la Formation professionnelle et des Métiers du Tchad

Pour moderniser davantage leur système d’exploitation agricole et les transports des produits vers les grands centres urbains, les jeunes entrepreneurs de la Tandjilé sollicitent aussi un accompagnement technique et logistique. Ils estiment que l’organisation des paysans en groupement de production augmentera les rendements qui ont besoin d’être écoulés vers les marchés.

J’ai suspendu ma scolarisation pour m’engager dans la production maraîchère et m’occuper de ma famille. Pour l’instant, j’exploite une petite parcelle pour juste ravitailler le marché hebdomadaire. Mais quand j’aurai de financement, j’augmenterai ma capacité de production. Comme tous les paysans ici, j’aurai aussi besoin d’un accompagnement technique pour moderniser ma production. 

Madjitolngar Paul, Paysan producteur agricole

Pour rappel, le Tandjilé est une province à forte potentialité agropastorale et halieutique située au sud du pays, mais la localité est très isolée à cause du manque cruel d’infrastructures de transports. En dépit de toutes ces potentialités, la province n’a aucune unité de production et de transformation alors que l’agriculture emploie plus de 80% des jeunes.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com