Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : le gouvernement invite le Mali à réintégrer le G5 Sahel

A la tribune de la 77ème Assemblée générale des Nations unies, le Tchad a plaidé pour une grande solidarité internationale en faveur de la sécurité et du développement dans la région du Sahel et dans le bassin du Lac Tchad. La secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères du Tchad, AWATIF ELTIDJANI AHMED KOIBORO, estime que les menaces terroristes et les contrebandes organisées nécessitent une réponse multilatérale et robuste pour la stabilisation de ces régions déjà très impactées par le changement climatique. Elle a aussi plaidé pour le retour du Mali au sein du G5 Sahel, pour la mutualisation des efforts contre les menaces sécuritaires.

A la 77e Assemblée générale des Nations unies, qui a eu lieu du 20 au 26 septembre 2022 à New York, le Tchad s’est dit préoccupé par la situation sécuritaire dans la région du Sahel et dans le bassin du Lac Tchad. Selon la secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères du Tchad, AWATIF AHMED KOÏBORO, la plupart des pays de cette région, déjà confrontés au changement climatique, continuent de faire face aux incursions terroristes. Une situation qui affecte leur développement socio-économique et cause des crises humanitaires sévères auxquelles il faut apporter des réponses urgentes. 

La situation dans la région du Sahel et le bassin du lac Tchad qui se résume en termes de sécurité et du développement, reste plus que jamais, préoccupante.  Car elle continue de se dégrader sous les effets combinés de plusieurs facteurs notamment les changements institutionnels, la désarticulation des dispositifs militaires et le changement climatique.

AWATIF ELTIDJANI AHMED KOIBORO, Secrétaire d’État aux Affaires étrangères

Pour la ministre AWATIF AHMED KOÏBORO, les stratégies et les programmes destinés à stabiliser les pays de ces régions ne produisent pas des résultats attendus et les populations locales s’impatientent. Elle a appelé pour une évaluation profonde de ces stratégies et une consultation des acteurs qui sont impactées directement par ces crises afin d’apporter une réponse globale et adaptée aux enjeux militaires et socioéconomiques.

Face à la détérioration continue de la situation, le Tchad n’a pas cessé d’appeler à repenser les stratégies vis-à-vis de la situation au Sahel pour adapter nos réponses. À ce titre, le Tchad se réjouit de l’initiative des Nations unies et de l’Union africaine de mener une évaluation stratégique conjointe. Mais l’enjeu majeur demeure la stabilisation de la Libye pour un mettre terme à la circulation des armes dans la région.  

AWATIF ELTIDJANI AHMED KOIBORO, Secrétaire d’État aux Affaires étrangères

 A la tribune des Nations unies, la cheffe de la diplomatie tchadienne a aussi appelé au retour du Mali dans les instances du G5 Sahel afin de renforcer l’action collective contre le terrorisme qui est un phénomène régional et transnational. Le Mali avait annoncé son retrait des organes du G5 Sahel et de la force conjointe antidjihadiste en mai 2022, accusant l’institution de perte d’autonomie et d’être instrumentalisée. Le G5 Sahel est un cadre de coopération sécuritaire créé en février 2014 et comptant cinq États du Sahel : Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com