Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : les évacuations sanitaires réduites de 80%

Au Tchad, les investissements pour la réforme et la modernisation du secteur de la santé publique commencent à donner des résultats. Grâce à la création des structures modernes avec des plateaux techniques équipés des matériels médicaux de dernière génération comme le Complexe Hospitalier Universitaire la Renaissance, le pays arrive à réduire 80% de ses évacuations sanitaires et économise environ 70 milliards de FCFA par an. Des résultats qui motivent les autorités à investir davantage pour couvrir au moins 95% des besoins sanitaires au niveau national et éviter les évacuations qui coûtent extrêmement chères au trésor public.

Le Tchad a réduit 80% de ses évacuations sanitaires grâce au plateau technique moderne du Complexe hospitalier universitaire la Renaissance.  Cette structure sanitaire de référence nationale contribue à faire les tris pour la prise en charge localement des pathologies complexes qui nécessitent des interventions chirurgicales délicates. Un procédé qui permet à l’Etat d’économiser environ 70 Milliards de FCFA par an depuis 2013.

« Nous avons reçu mandat de l’Etat pour faire le tri des patients candidats à l’évacuation sanitaire et au final nous arrivons à prendre en charge 80% d’entre eux sur place au CHU-R. Les restes partent à l’étranger pour les prises en charges que nous n’avons pas ici. Mais nous avons plusieurs projets notamment la création d’une unité de cardiologie et d’une maternité de niveau trois pour combler le vide. Nous continuons de faire le plaidoyer auprès de la hiérarchie pour nous aider à les concrétiser. »

ALI MAHAMAT DJIBRINE, Directeur Général du Centre hospitalier universitaire la Renaissance – Tchad

En dépit de sa contribution dans le système sanitaire, la plupart de la population pense que les services du CHU la renaissance ne sont pas à la portée des citoyens moyens et qu’il est une structure de santé dédiée aux personnes aisées. Des rumeurs que les autorités estiment non fondée et appellent les tchadiens à se faire prendre en charge dans cet hôpital comme n’importe quelle structure de santé publique du pays.

“Ailleurs dans les autres structures, on facture des actes, au cas par cas. Mais par contre ici au CHU-R, dès que vous arrivez, on vous prend en charge jusqu’à votre sortie de l’hôpital qu’on vous présente la facture de prise en charge globale. Ce qui fait que les gens pensent que l’hôpital de la renaissance est cher. Nous prenons en charge tous ceux qui se présentent ici à l’hôpital. C’est très important que la population sache que le CHU-R n’est pas pour les riches mais pour tous les tchadiens.”    

ALI MAHAMAT DJIBRINE, Directeur Général du Centre hospitalier universitaire la Renaissance – Tchad

Par ailleurs, ces derniers jours, le Complexe hospitalier universitaire la Renaissance a aussi fait face aux rumeurs de vol d’organes sur les réseaux sociaux. Des accusations graves qui se sont avérées fausses après une enquête du ministère de la Santé publique. De plus, les auteurs de ces rumeurs ont fini par présenter des excuses publiques à cet hôpital.  

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com