Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : l’état d’urgence décrété face aux inondations

Inondations au Tchad, le chef de l’état décrète l’état d’urgence pour contenir et gérer les inondations. Selon les autorités nationales plus d’un million de personnes sont victimes d’inondations, plusieurs habitations détruites, plus de 465.000 hectares de champs engloutis et seulement 33% du financement humanitaire requis pour le Tchad en 2022 a bien été reçu par les acteurs humanitaires. Le gouvernement, les organisations internationales, la société civile multiplient les actions en faveur des sinistrés.

Des inondations sans précédent au Tchad. Plus d’un million de personnes issues de plus de 60 000 familles sont sinistrées . Le 19 octobre 2022, face au risque de sécurité alimentaire et aux moyens limités de subsistance, le président Mahamat Idriss Déby déclare l’état d’urgence  dans le but de mieux contenir et gérer les inondations. Courant août 2022, seulement 33% du financement humanitaire requis pour le Tchad en 2022 a bien été reçu par les acteurs humanitaires sur le terrain.

Ces pluies exceptionnelles pour le Tchad et pour la ville de N’Djaména, on a connu celà il y a 50 ans.Personne n’a prévu qu’il y aurait des eaux aussi grandes quantité. Bien Sûr le gouvernement par la voie du Président de la République a décrété l’état d’urgence humanitaire appelant à l’aide internationale.

Ahmat Mahamat Hassan, Analyste politique

Depuis plusieurs mois, le Tchad subit les affres de pluies diluviennes. Plus de 465.000 hectares de champs et 19 000 têtes de bétail engloutis, 636 localités dans 18 des 23 provinces du pays affectées par les eaux, faisant de nombreux sans-abri et des blessés. Les autorités nationales, les organismes, la société civile multiplient les  actions d’urgence en faveur des victimes d’inondations. 

Personne n’a prévu que les eaux allaient retrouver leurs nids il y a 50 ans. Les dégâts sont énormes de nombreux sans abris, des familles vulnérables, des femmes en couches, des jeunes enfants et puis tous les quartiers de N’Djaména sont envahis y compris le centre ville ou les canalisations n’ont pas été aménagées pendant plus de 10 ans.

Ahmat Mahamat Hassan, Analyste politique

Ce nombre a déjà dépassé celui de l’année dernière, où plus de 250.000 personnes avaient été touchées par des inondations au Tchad selon le bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Dans un appel conjoint, le gouvernement du Tchad et la communauté humanitaire ont demandé 5,2 millions de dollars pour fournir des abris, des produits de première nécessité et une protection aux victimes des inondations.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com