Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tchad : Suspension du pré-dialogue entre le gouvernement et les groupes rebelles

Les négociations entre le gouvernement de transition tchadien et les groupes politico-militaires, qui ont débuté le dimanche 13 mars 2022 à Doha, au Qatar, sont suspendues depuis trois jours. Les représentants du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad, qui ont claqué la porte et décidé de boycotter la cérémonie, veulent des éclaircissements, notamment sur le rôle du Qatar dans les négociations.

Le gouvernement de transition tchadien et les groupes rebelles suspendent les pourparlers de pré-dialogue. Les négociations entre les deux parties, qui ont débuté le dimanche 13 mars 2022 à Doha, au Qatar, ont été suspendues pour trois jours, selon les autorités tchadiennes. Selon le Premier ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert, ce délai de trois jours permettra de régler certains détails avant de reprendre les négociations. 

« Avant toute chose, nous n’avons à aucun moment été associés à l’élaboration de l’agenda de ce pré-dialogue. Il y a une certaine chape de plomb qui l’entoure, qui nous échappe complètement. Deuxièmement, nous exigeons que le Qatar confirme sa position de médiateur. Si ce n’est pas le cas, nous ne pouvons pas retourner nous asseoir autour de la table avec le gouvernement tchadien, face à face, sans médiateur. C’est hors de question. Nous avons besoin d’un médiateur qui nous garantisse les engagements qui sortiront de ces discussions. 

Issa Ahmad, chargé de la Communication au bureau fédéral du mouvement – Tchad

Les représentants du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) venus à Doha ont décidé de quitter la salle et de boycotter la cérémonie après avoir écouté le discours du ministre d’Etat qatari des affaires étrangères, exigeant un certain nombre de clarifications sur l’organisation de ce pré-dialogue. Ils souhaitent notamment avoir des éclaircissements sur le rôle du Qatar dans les négociations. 

« Je ne pense pas que les trois jours donnés pour une consultation avec les forces politico-militaires puissent aboutir à quelque chose de concret. Mais nous espérons que les choses aboutiront à des accords concrets sur des questions fondamentales pour la réconciliation des cœurs et des esprits des Tchadiens.

Ahmat Mahamat Hassan, Politologue – Tchad

Le pré-dialogue de Doha, annoncé depuis plusieurs mois et initialement prévu le 27 février 2022, a été reporté à la dernière minute au 13 mars 2022. L’objectif de ces discussions est de permettre la participation de tous les groupes rebelles tchadiens au dialogue national inclusif prévu le 10 mai 2022 dans la capitale, N’djamena.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com