Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Tunisie : 94,6% de oui au référendum pour la réforme constitutionnelle

Les résultats du référendum en Tunisie ont entériné la modification de la Constitution. 94,6% de votes favorables ont été enregistrés par l’Instance supérieure indépendante pour les élections. Un fort taux d’abstention estimé à près de 70% a toutefois été observé. Rappelons que l’opposition tunisienne avait appelé au boycott de ce référendum.

Avec 94,6% de suffrages favorables, le “oui” l’a emporté lors du référendum sur la révision de la Constitution en Tunisie. Les résultats rendus publics dans la nuit du 26 juillet 2022 par  l’Instance supérieure indépendante pour les élections montrent cependant un fort taux d’abstention. Seuls 30,5% de près de 9 millions de votants attendus aux urnes ont participé au scrutin.L’adoption d’une nouvelle Constitution en Tunisie, un exemple pour la démocratie, selon le président Kais Saied.

“Ce que le peuple tunisien a réalisé est une leçon pour le monde, et une leçon pour l’histoire à une échelle à laquelle les leçons de l’histoire sont mesurées. La démocratie formelle est révolue. C’est une rupture totale avec un système à jamais rejeté… J’ai tout fait pour associer à ce scrutin le maximum des Tunisiens. Mais, le taux de participation ne diminue en rien la valeur du verdict des urnes.”

Kais SAIED, Président de la République 

La coalition  Front de Salut National comme d’autres franges de l’opposition, estime que la faible participation au référendum tunisien est un signe de l’échec de la politique nationale du chef de l’Etat. L’opposition dénonce également un passage en force de la nouvelle Constitution jugée trop favorable au président Kais Saied.

“Ce vote référendaire est une mascarade. Cette Constitution n’en n’est pas une. Cette nouvelle Constitution n’est autre qu’une consécration de Kais Saied en tant que despote”

Hamma HAMMAMI, Secrétaire général du Parti des Travailleurs

L’opposition tunisienne réclame la démission du président Kais Saied et appelle à l’organisation d’élections présidentielle et législatives anticipées.Contestataire des résultats du référendum constitutionnel, elle avait appelé la population au boycott du vote. A l’annonce des résultats, les partis de l’opposition ont remis en question l’impartialité de l’organe électoral national. L’Isie a réagi en rappelant les dispositions légales encadrant le contentieux électoral en Tunisie.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com