Tunisie : une collaboration avec la Russie pour l’envoi d’une astronaute dans l’espace

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
La Tunisie envisage d’envoyer une astronaute à la Station spatiale internationale. © NASA-Imagery (Image d’illustration)

C’est un inédit que la Tunisie a l’intention de réaliser avec la collaboration de la Russie. Ce pays du Maghreb veut envoyer dans l’espace, celle qui pourrait devenir la première astronaute d’Afrique à travers un projet de la compagnie tunisienne d’ingénierie Telnet. Le vendredi 13 août 2021, la compagnie Telnet a signé une convention avec l’agence spatiale russe pour envoyer une astronaute tunisienne d’ici 2023.

Une délégation de l’Agence spatiale russe vient de parapher un accord avec le groupe tunisien Telnet Holding. Accord destiné à sélectionner et former une astronaute tunisienne dans le but de l’envoyer vers l’ISS, la Station spatiale internationale. Le président de la République, Kais Saied, a supervisé en personne la signature de cet accord historique entre le groupe tunisien Telnet, représenté par son propriétaire Mohamed Frikha et l’Agence spatiale russe. Il y a quelques semaines, Mohamed Frikha avait déjà annoncé l’événement lors de la venue de la délégation russe à Tunis.

Une première pour l’Afrique
L’idée d’une astronaute tunisienne a été soufflée par le président de la République en personne. Kaïs Saïed, féru de symboles, a supervisé par visioconférence, la signature de la convention entre Telnet et l’agence spatiale russe. L’accord qui a pour finalité d’envoyer une femme à la Station spatiale internationale, va faire d’elle la première astronaute arabe et africaine de l’histoire a séjourné en orbite terrestre. Les partenaires russes ont salué cette initiative, tout en promettant d’étudier les moyens de mettre en œuvre cette ambition. D’où cet accord de convention avec l’agence spatiale russe signé le 13 août 2021.

Roscosmos et la Tunisie entendent coopérer dans le domaine de l’astronautique habitée. Les parties ont discuté des perspectives de coopération russo-tunisienne dans le domaine des vols habités, en particulier, les intentions de la partie tunisienne de préparer et de lancer une femme cosmonaute dans l’espace.

Des préalables à la mission
Avant de pouvoir tutoyer les étoiles, plusieurs étapes devront être franchies. Anis Youssef, le directeur innovation de Telnet, la société d’ingénierie et conseil en technologie, définit un calendrier : « D’ici à la fin de l’année, il y aura une première sélection de candidates. Deuxièmes et troisièmes trimestres 2022, il y aura les entraînements. Et entre la fin de l’année 2022 et le début de l’année 2023, il y aura l’envoi de l’astronaute tunisienne dans l’espace. » Anis Youssef rappelle qu’il n’y a pas que ce projet qui se fait en développement avec les Russes. 

« Il y a beaucoup d’autres projets en cours avec les instances russes dans le domaine des télécommunications et des observations de la Terre ».

Anis Youssef, le directeur innovation de Telnet

Une collaboration qui a déjà fait ses preuve
Telnet et l’agence spatiale russe ont mis en orbite au cours du mois de mars 2021, le tout premier satellite conçu sur le sol tunisien, le Challenge One. Un travail abattu par des ingénieurs hommes et femmes, les deux parties travaillant en faveur de la mixité.

« L’équipe qui a travaillé sur Challenge One, c’est une équipe mixte, multidisciplinaire composée d’ingénieurs hommes et femmes qui ont travaillé sur des domaines pointus concernant l’espace ».

Anis Youssef, le directeur innovation de Telnet

Ce geste sans précédent ne tait pas pour autant tous les débats autour de la position de la femme tunisienne. Des organisations de la société civile appellent le président Kaïs Saïed à déterrer le projet de loi sur l’égalité. Un projet par des questions religieuses.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com