Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 400 millions de doses de vaccin covid-19 distribuées pour un taux de couverture de 10%.

La survenance des effets indésirables ne devrait plus poser de problèmes aux personnes vaccinées en Afrique. L’Union africaine à lancé le mardi 22 mars 2022 un régime de compensation pour les personnes vaccinées contre la covid-19 et qui manifestent des effets indésirables. L’objectif de ce programme gratuit est d’encourager les populations africaines à se faire vacciner contre la maladie de covid-19.

L’Afrique marque un pas important dans la lutte contre la covid-19. Il est désormais possible pour les personnes vaccinées de bénéficier d’un régime de compensation dans la mesure où elles présenteraient des cas d’effets indésirables au vaccin covid-19. Un mécanisme d’indemnisation a été mis en place par le fonds africain pour l’acquisition des vaccins (AVAT). Afreximbank et l’Union africaine qui en sont les initiateurs ont procédé à son lancement le mardi 22 mars 2022 à Abidjan la capitale économique de la Côte d’Ivoire. 

“Le régime d’indemnisation sans faute de l’AVAT est le tout premier système de compensation développé sur le continent africain. Notre souhait est que ce régime d’indemnisation sans faute de l’AVAT devienne le futur de la résilience sanitaire en Afrique et qu’il soit utilisé comme un instrument incontournable dans la résolution des cas d’urgence.  Si nous joignons nos forces ensemble, nous verrons certainement que l’Afrique pourra riposter contre toute forme de pandémie” 

Benedict Oramah, Président d’Afreximbank – Nigeria

Le régime d’indemnisation de l’AVAT est gratuitement offert à tous les pays membres de l’Union africaine. L’institution régionale souhaite par cet acte fidéliser les populations africaines à l’utilisation des vaccins car jusqu’à présent seul 10% de la population du continent s’est faite vacciner contre la covid-19. 

“La gestion adéquate et complète des cas des faits indésirables et identifiés, peut rassurer les populations et les encourager à adhérer à la vaccination. Dans le cas contraire, la survenue des effets indésirables même attendus avec toutes les rumeurs qui circulent peut impacter négativement l’activité de vaccination. La mise en place du système d’indemnisation par AVAT, va rassurer davantage la population.”  

Aka Charles Koffi, Chef de cabinet du ministère de la santé – Côte d’Ivoire 

Le fonds africain pour l’acquisition des vaccins (AVAT) a déjà livré 400 millions de doses de vaccins sur le continent. L’initiative est pilotée par les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies, la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) ainsi que la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) qui fournit les fonds pour l’achat des vaccins. Trois milliards de dollars ont déjà été mobilisés dans le cadre d’un partenariat financier noué avec la Banque mondiale.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com