Afrique : la Tanzanie octroie au Burundi 10 hectares de terres pour construire un port sec

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

10 hectares. C’est la superficie accordée par la Tanzanie au Burundi pour la construction d’un port sec. La construction de ce port sec permettra de réduire les coûts encourus par les hommes d’affaires burundais dans la conservation de leurs produits en transit. En rappel, cette facilité fait suite à la visite officielle en Tanzanie du chef de l’Etat burundais du 22 au 24 octobre 2021.

Dans l’optique de renforcer leurs relations diplomatiques et économiques, la Tanzanie a octroyé une superficie de 10 hectares au Burundi. Avec ce terrain, le gouvernement burundais compte construire un port sec. L’objectif recherché est de réduire les coûts liés à l’entreposage des marchandises en transit.

Avec cette nouvelle infrastructure, le Burundi fortement dépendant dans la sous-région pour son commerce extérieur va pouvoir désengorger les ports, créer des emplois pour les jeunes. Une grande avancée dans les rapports économiques entre les deux pays qui jusqu’ici gravitent autour du port de Kigoma qui est connecté par le rail à la plateforme de Dar es-Salaam.

En rappel, selon les statistiques publiées, le volume des échanges commerciaux entre la Tanzanie et le Burundi est passé de plus de 36 millions de dollars en 2015 à plus de 86 millions de dollars en 2019, tandis que près de 95% des marchandises importées et exportées du Burundi passent par le port de Dar es-Salaam en Tanzanie.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com