Afrique : le Rwanda et le Sénégal signent un contrat avec BioNTech pour produire des vaccins

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Signature ce 26 Octobre à Kigali des accords visant la construction des usines de production des vaccins au Rwanda et au Sénégal, des accords signés par le géant de la biotechnologie, BioNTech, basé en Allemagne. Pour le Rwanda, les travaux de construction vont débuter à la mi-2022 et l’usine aura une capacité de production de 50 millions de vaccins par an, des vaccins contre le covid-19, le paludisme et la tuberculose.

Le gouvernement rwandais et celui du Sénégal ont signé ce 26 octobre un protocole d’accord avec la firme allemande de biotechnologies BioNTech pour lancer la construction des usines de production de vaccins à base d’ARN messager. Au début, les usines vont produire les vaccins contre la covid-19, le paludisme et la tuberculose.

Pour le Rwanda, le début des travaux de construction est prévu pour la mi-2022 et l’usine sera établie dans la nouvelle zone économique spéciale de Kigali. L’accord signé entre BioNTech, l’office rwandais de développement et l’Institut Pasteur de Dakar, stipule que dans un premier temps c’est BioNTech qui gérera le site industriel mais il prévoit la formation rapide de personnel local, ainsi que le transfert du savoir-faire et de la propriété du site à des partenaires locaux.

À ce jour, seul 1% des vaccins administrés sur le continent sont produits en Afrique, mais l’Union africaine affiche des objectifs ambitieux en la matière, parlant de 60% en 2040. Après le Rwanda et le Sénégal,ce sera le tour de l’Afrique du Sud pour signer ce genre d’accords avec BioNTech. La capacité de production de l’usine rwandaise sera de 50 millions de vaccins par an.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com