Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Algérie : le président Abdelmadjid Tebboune exige de la France “le respect total de l’Etat algérien”

Un éventuel retour de l’ambassadeur d’Algérie en France, rappelé au début du mois à Alger après des propos critiques du président Emmanuel Macron, est « conditionné au respect total de l’Etat algérien » par Paris. C’est ce qu’a déclaré dimanche 10 octobre le président algérien Abdelmadjid Tebboune, dans sa première déclaration publique en réaction aux propos du président français.

Le climat est toujours très tendu entre Paris et Alger. Dimanche 10 octobre le président algérien Abdelmadjid Tebboune a dans une interview accordée aux médias algériens, a exigé de la France « un respect total de l’Etat algérien », en vue d’un éventuel retour de l’ambassadeur d’Algérie en France rappelé dans la foulée après les propos tenus par le président Emmanuel Macron.

Pour le moment, aucun signe d’apaisement n’est observé dans les deux camps. D’autres points ont également fait l’objet de discorde notamment sur le nombre d’Algériens visés par une procédure d’expulsion du territoire français qui selon la France est de 7 000. Un chiffre que le président Tebboune qualifie de mensonges en indiquant que seules 94 personnes sont portées à sa connaissance.

Emmanuel Macron a déclenché la colère d’Alger après des propos rapportés samedi 2 octobre par le journal français Le Monde accusant le système politico-militaire algérien d’entretenir une « rente mémorielle en servant à son peuple une histoire officielle qui ne s’appuie pas sur des vérités. À la suite de ces propos, une série de décisions ont été prises notamment l’interdiction aux avions militaires français participant à l’opération « Barkhane, au Mali de survoler l’ espace aérien algérien.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com