Angola : 150 millions USD en faveur de l’agriculture familiale

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

150 millions USD. C’est le montant retenu par le Fida pour développer l’agriculture familiale en Angola. Avec une population estimée à près de 32 millions dont 68% de la population active se consacre à l’agriculture, le Fida espère augmenter les activités génératrices de revenus en milieu rural, acquérir des compétences et matériels, combler le déficit alimentaire. 

L’Angola subit de plein fouet les effets du dérèglement climatique. Face à ce constat, le Fonds international de développement agricole (FIDA) a décidé de financer des projets d’appui à l’agriculture à hauteur de 150 millions USD. Cet apport financier vise à répondre aux enjeux de productivité et de résilience de l’agriculture familiale angolaise.

“Pour la région australe, le projet sera mis en œuvre dans une perspective de résilience aux variations climatiques, en préparant ces communautés en cas de sécheresse ou d’inondation, lorsqu’elles se produisent” Augusto Guimbi, Chef de Département IDA

En Angola, l’agriculture représente près de 10% du PIB et occupe 68 % de la population active. La mise en œuvre de ce projet va apporter une assistance aux communautés rurales de Benguela, Namibe et Cunene affectées par les changements climatiques. Par la suite, améliorer la sécurité alimentaire, la productivité de 200 000 familles et 125 000 exploitations agricoles, l’augmentation des activités génératrices de revenus en milieu rural.

Le projet de renforcement de la résilience de l’agriculture familiale angolaise est mis en œuvre sur six ans dans des zones agro-écologiques arides, semi-arides et subhumides de plusieurs provinces. Ce financement en prêt à l’État mobilisé vient ainsi répondre aux enjeux de productivité et résilience de l’agriculture familiale angolaise.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback