Bénin : à la découverte du Zannoudji, la forêt sacrée du royaume des Aïzo

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le Bénin dispose de sites historiques, écologiques attractifs pour l’éclosion du tourisme local. La commune de Zè située à environ 45 kilomètres de Cotonou abrite la Forêt sacrée de Zannoudji, berceau de la civilisation AÏzo. Un site historique, culturel et écotouristique qui regorge de massif granitique. Des rochers sur lesquels se fonde l’histoire de l’aire Aïzo selon la légende.

Un massif granitique dans une forêt sacrée au sud du Bénin dans la commune de Zè. Nous sommes ici dans le royaume des AÏZO, un lieu historique de légende sublimé par un paysage entremêlé de point d’eau, de rochers et de la biodiversité. Selon l’anecdote l’ancêtre des AÏZo, Donou Zoguigui fondateur de la dynastie d’AÏ -AZonon, l’actuel Zè serait sorti de la terre par un phénomène volcanique mystérieux. Après la solidification des laves volcaniques, des monticules rocheuses ont été érigés en palais royal dans la forêt. Lieu ou différents Roi d’AÏ-AZonon se sont succédé. À l’occasion de la célébration de la fête des cultes endogènes, la divinité Sakpata est vénérée dans la forêt sacrée de Zannoudji.

La forêt sacrée de Zannoudji présente des aspects pittoresques très attrayant. Elle dispose d’un palais royal où le roi Zannoudji réalisait des cérémonies particulières en présence de sa Cour. La forêt sacrée de Zannoudji demeure non seulement un site naturel conservé grâce aux valeurs endogènes, mais aussi aux sensibilisations des Ong œuvrant pour la sauvegarde de la biodiversité.

Le site écotouristique de la forêt de Zannoudji qui s’étendait sur près de 50 hectares est sous la menace anthropique au point où il couvre actuellement environ 17 hectares. À noter que la forêt de Zannoudji a été consignée au registre international des Aires du patrimoine autochtone communautaire.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com