Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : le président Paul Biya s’attelle à consolider l’unité et le développement depuis 1982

Le 6 novembre 1982, Paul BIYA devient le deuxième Chef de l’État du Cameroun, après la démission du président Ahmadou AHIDJO, intervenue le 04 novembre 1982. Durant quatre décennie, le président camerounais a multiplié les initiatives pour faire de ce pays d’Afrique centrale, une nation stable et prospère dans un monde en pleine mutation.

Pour sa première prestation de serment le 6 novembre 1982, le Président paul Biya technocrate tout juste 49 ans, s’était engagé à conduire le cameroun selon les options d’indépendance et d’unité nationale, de paix de développement économique social et culture sur fond de libéralisme planifié, de libéralisme  auto centré et de justice sociale.

Dans les années 80 , la forte détérioration des termes de l’échange a compromis notre marche en avant.10 ans plus tard, la crise économique et mondiale a brisé notre élan et ralenti notre croissance. Mais nous n’avons pas baissé les bras, face à l’adversité, nous avons élaboré une stratégie de développement articulée en 3 temps: les grandes ambitions, les grandes réalisations et les grandes opportunités.

Paul Biya, Président de la République

Le président Paul Biya a surtout conduit la transition démocratique grâce à laquelle il a été réélu 7 fois à la tête du Cameroun. De nombreuses années consacrées aussi à la consolidation des acquis de l’unité nationale autour du bilinguisme d’un Cameroun marqué par son passé colonial. Cependant les revendications séparatistes exacerbées en 2017 par des groupes extrémiste du Nord ouest et du Sud ouest, ont réussi à fragiliser ce chantier.

Pour expliquer cette crise, il a souvent été évoqué un sentiment de marginalisation qu’éprouveraient les populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Je voudrais à cet égard redire à nos compatriotes de ces régions, mais également à ceux des huit autres régions du Cameroun, que la marginalisation, l’exclusion ou la stigmatisation n’ont jamais inspiré l’action des différents Gouvernements que j’ai formés depuis mon accession à la Magistrature suprême de notre pays.

Paul Biya, Président de la République

40 ans au pouvoir c’est aussi un leadership international constant du Président Paul Biya, dont la diplomatie est marquée par la non ingérence et le non alignement. Des options qui garantissent au pays des partenariats  multiformes avec des acteurs de tout bord. En Afrique centrale, la lutte contre le groupe terroriste Boko haram s’est véritablement structurée avec la mobilisation du Cameroun dans le bassin du lac Tchad. Et malgré l’inflation qui altère les conditions de vie des populations, le Cameroun est une véritable locomotive économique dans la sous région.

Cette conférence est importante pour l’Afrique parce que le Cameroun représente en moyenne 40% du PIB de la sous région et comme on le dit souvent, quand le Cameroun tousse toute l’Afrique centrale s’enrhume. 

Daniel Ona Ondo, Président de la Commission de la CEMAC

Organisation de la Coupe d’Afrique des nations de football, mise en place des institutions et mécanismes prévus par la loi fondamentale, lutte contre la corruption, des défis parmi les plus marquants auxquels s’est attaqué le Président camerounais ces 40 dernières années. La rigueur et la moralisation qu’il avait instruit dans la décennie 80 ont conduit à une  lutte acharnée contre la mal gouvernance au travers de l’opération épervier. Des chantiers à parfaire et qui suscitent de nombreuses interrogations sur une éventuelle candidature de l’homme du 6 novembre alors que la prochaine présidentielle devrait se tenir en 2025

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com