Côte d’Ivoire : vers la cessation du statut de refugiés

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les gouvernements de la Côte d’Ivoire et des pays ayant accueilli un grand nombre de réfugiés ivoiriens, ces vingt dernières années ont signé, ce mardi 7 septembre, une déclaration dans laquelle ils recommandent officiellement l’invocation de la clause de cessation du statut de réfugié. En clair, ces pays estiment que les raisons qui avaient poussé ces exilés à fuir leur pays n’existent plus. 

Ils ne jouiront plus de ce statut. Environ 50 000 réfugiés ivoiriens disséminés dans la sous-région ouest africaine, sont concernés par la clause de cessation du statut de réfugié. Dans un mois à Genève, le Haut commissariat aux réfugiés proclamera ladite clause. Les États devraient alors l’annoncer avant le 31 janvier 2022. Le HCR a recommandé qu’elle prenne effet à partir du 30 juin de l’année prochaine.

Cette décision intervient à un moment où, selon les Nations unies, 60% des réfugiés ivoiriens interrogés, souhaitent être rapatriés, tandis que 30% des réfugiés et demandeurs d’asile ivoiriens en Afrique de l’Ouest et du Centre se disent indécis. 10% auraient décidé de rester dans leur pays d’accueil, où ils ont développé des liens forts.

Les deux guerres civiles ivoiriennes 2002-2007 et 2011-2012, ont entraîné deux vagues distinctes de déplacements civils à grande échelle à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Bientôt, ceux qui le souhaitent pourront revenir à la maison.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com