Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Éthiopie : le gouvernement et le TPLF favorables à une médiation de l’Union Africaine

Le gouvernement de l’Ethiopie a répondu favorablement à l’invitation à des pourparlers avec le Front de libération du peuple du Tigré le 8 octobre 2022, en Afrique du Sud. Cependant, les autorités tigréennes n’ont, de leur côté, pas encore donné suite à la convocation du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat. Il demeure tout de même que les deux parties dans des communiqués antérieurs ont manifesté leur disposition à participer à des pourparlers de paix sous l’égide de l’organisation panafricaine.

L’appel à la négociation de l’Union africaine a reçu un écho favorable auprès du gouvernement éthiopien. Le 5 octobre 2022, l’exécutif de l’Ethiopie a noté le respect de ses exigences préalables à la tenue d’un dialogue pour mettre fin à la guerre avec le Tigré, notamment la médiation de l’Union africaine et des pourparlers sans condition.

Cette nouvelle semble représenter une lueur d’espoir dans le processus de résolution du conflit entre le gouvernement éthiopien et le Front de libération du peuple du Tigré. La première étape a été initiée par le gouvernement éthiopien, ce qui suggère une forte volonté de la part du gouvernement de mettre fin à une guerre civile très coûteuse.

Flavien MBABI, Analyste politique

Côté tigréen, l’on ne reconnaît pas avoir reçu une invitation au dialogue de l’Union africaine. Cependant, dans une déclaration le 11 septembre 2022, le Front de libération du peuple du Tigré a indiqué être prêt à participer à un processus de paix solide sous les auspices de l’Union africaine. Dans cette dynamique, le gouvernement tigréen pourrait adhérer à un accord pour la cessation immédiate et mutuellement convenue des hostilités avec l’armée éthiopienne.

Le choix de l’Union africaine comme médiateur des pourparlers, mais aussi comme organe neutre, témoigne de la légitimité de cette institution continentale, qui s’impose de plus en plus comme un forum de discussion sur les moyens de résoudre les conflits africains.

Flavien MBABI, Analyste politique

Les pourparlers de paix entre les deux parties devraient délibérer sur les principes directeurs, les modalités, le format et les délais du règlement négocié visant à jeter les bases d’une médiation structurée en vue de la résolution durable du conflit ». Dans une lettre datée du 1er octobre 2022, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, convoque les gouvernements éthiopien et tigréen au dialogue le 8 octobre 2022 en Afrique du sud. Il s’agit de la première tentative officielle de rapprochement des deux parties depuis la reprise des combats le 24 août 2022.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com