Ghana : les transporteurs menacent d’augmenter leurs prix de 20%

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En raison de la hausse du prix du carburant dans le pays, les transporteurs privés du Ghana menacent d’augmenter le prix des transports de 20%. Une mesure qui selon eux vise à rattraper le surplus de coût introduit sur le carburant. 

Au Ghana, les transporteurs privés menacent d’augmenter de 20% leurs tarifs de transport sur les biens et personnes. Une annonce faite juste après constat d’une nouvelle augmentation de près de 4,4% du prix du litre de l’essence Super qui revient désormais à 6,13 Cédi Ghanéen soit l’équivalent de 1,01 dollars. Pour l’Union des Associations de Commerçants du Ghana, cette hausse annoncée du prix des transports vise à compenser le coût désormais élevé du carburant.

Pour le gouvernement ghanéen, cette hausse du prix du carburant intervient en raison de la mise en œuvre de certaines taxes et prélèvements introduits dans le budget national 2021 par l’Autorité Nationale du Pétrole. Elle inclut l’imposition d’une taxe de récupération du secteur de l’énergie de 20 Pesewasi soit 0,032 USD par litre d’essence et de diesel.

Les transporteurs privés du pays continuent de manifester leur déception face à l’échec du gouvernement de  persévérer dans ses efforts pour prévenir la forte hausse des coûts d’intrants. Ils appellent par ailleurs à une vaste refonte de la fiscalité sur les carburants, et demandent la fusion du « Energy Debt Recovery Levy » et du « Energy Sector Recovery Levy ». Ils souhaitent ainsi la réduction de l’ensemble des taxes sur les carburants à 0,30 cédi par litre.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com