Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’hydrogène vert, une alternative viable pour transformer le secteur énergétique sur le continent

L’Afrique dispose d’énormes capacités en matière d’énergies renouvelables, pouvant lui permettre de produire de l’hydrogène vert à des coûts compris entre 1,8 et 2,6 dollars US par kg d’ici 2030. Les Etats encouragent par ailleurs des projets d’exportation de l’hydrogène vert, et prévoient d’y investir des milliards de dollars au cours des prochaines années.

Selon le groupe énergétique émirati Abu Dhabi Future Energy Company (Masdar) dans un rapport publié le 11 novembre, l’Afrique pourrait produire de l’hydrogène vert à un coût très compétitif grâce à son énorme potentiel en matière d’énergies renouvelables, allant de 28 % à 36 % pour le solaire et de 26 à 51 % pour l’éolien terrestre. Ces coûts pourraient être compris entre 1,8 et 2,6 dollars US par kg à l’horizon 2030.

“L’Afrique ayant un grand potentiel de production de cette énergie verte décarbonée, est dans une phase assez ascendante de production d’une énergie alternative propre, mais aussi de l’énergie compétitive pour couvrir le gap de l’absence d’énergie dans le secteur industriel et commercial.”

Honoré Justin Mondomode, expert en Intelligence économique

23 projets ont été annoncés sur le continent à l’horizon 2050. Selon le rapport, une industrie africaine de l’hydrogène dotée d’une capacité de production aussi élevée générerait entre 1,9 et 3,7 millions d’emplois directs. Ceci contribuerait à la hausse du produit intérieur brut cumulé du continent situé entre 60 et 120 milliards de dollars.

“Au dernier Forum sur l’énergie en Egypte, il y a un défi mondial en matière de production énergétique. On a besoin de plus d’énergie, mais on a besoin de plus d’énergie propre et on doit réduire le changement climatique qui affecte négativement le changement industriel du monde.”

Honoré Justin Mondomode, expert en Intelligence économique

Du développement de la filière hydrogène vert en Afrique, découlerait comme avantages socio-économiques, un niveau de développement plus important, l’amélioration des taux d’électrification sur le continent, ainsi que la réduction de la dépendance de plusieurs pays à l’égard des importations de combustibles fossiles.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com