Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’Union Africaine dénonce les mauvais traitements infligés aux africains

Dans un communiqué en date du 28 février 2022, l’Union Africaine dénonce le traitement  infligé aux africains en Ukraine. Selon l’UA, les africains en Ukraine se verraient refuser le droit de traverser la frontière pour se mettre en sécurité. Une situation qui se place à contrario du droit international qui stipule que toute personne a le droit de franchir les frontières internationales pendant un conflit. L’institution exhorte tous les pays à respecter le droit international et à faire preuve d’empathie et de soutien envers toutes les personnes qui fuient la guerre.

L’Union africaine dit non aux traitements racistes, oui au respect du droit international. Dans une déclaration publiée ce 28 février 2022, l’institution dénonce les traitements infligés aux africains qui souhaitent quitter l’Ukraine en guerre contre la Russie pour regagner l’Afrique. Cependant aux frontières ukrainiennes, la solidarité sélective des autorités témoigne d’une forme de discrimination raciale.

L’Union Africaine en tant qu’organisation africaine a fait son travail  de communiquer mais le plus gros travail de l’action consulaire revient aux Etats membres de l’UA qui chacun de son  côté doit se battre pour pouvoir évacuer ses ressortissants qui sont pris entre le feu de la guerre en Ukraine.

Delmas Tsafack, Analyste sénior en Démocratie et gouvernance

Selon l’Union Africaine, des milliers d’Africains sont pris non seulement au piège de l’invasion russe en Ukraine, mais également de la discrimination dans la tentative de traversée vers les pays frontaliers pour échapper au théâtre du conflit. Pourtant, le droit international stipule que toute personne a le droit de franchir les frontières internationales pendant un conflit et à ce titre devrait bénéficier des mêmes droits quelque soit sa race.

Ce que l’Union Africaine pouvait faire, au delà de ce service minimum, c’est d’inciter les etats, à prendre les mesures nécessaires pour protéger ou rapatrier les africains coincés en Ukraine ou essayer d’utiliser des canaux de dialogue avec l’Union Européenne afin que l’UE puisse accueillir ses africains dans l’espace communautaire à travers la pologne par exemple

Kerwin Mayizo, Analyste politique – RD Congo

Malgré cette sommation de l’Union Africaine, la pologne, frontalière à l’Ukraine refuse l’entrée des africains sur son territoire. Aussi, le Nigeria, la Côte d’ivoire et l’Afrique du Sud,dont les citoyens sont les plus représentés, multiplient les stratégies de rapatriement rapide au vu de l’évolution de la situation.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com