Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Mali : une nouvelle politique nationale pour un tourisme plus productif, résilient et attractif

La 41 ème Journée mondiale du tourisme, a rassemblé 128 pays avec en présentiel 1 500 participants et 3 500 en distanciel. Un challenge que le ministre ivoirien chargé du tourisme a réussi en organisant cet événement qui s’est tenu pour la première fois sur le continent africain. De nombreuses personnalités y ont pris part, notamment le ministre malien du tourisme, GUINDO ANDOGOLY qui revient avec nous sur les défis auxquels le secteur touristique malien est confronté ces dernières années.

La 41ème Journée Mondiale du Tourisme célébrée le lundi 27 septembre en Côte d’Ivoire a pris fin. L’événement s’est déroulé en présence de personnalités du secteur, dont le ministre malien du tourisme, GUINDO ANDOGOLY. Une occasion que le ministre a mis à profit pour vendre la destination Mali.

Le Mali qui était une destination touristique privilégiée en raison du riche patrimoine a connu une succession de crises d’abord sécuritaire, sanitaire et politique. Selon les autorités, avant les séries de crises, les statistiques indiquaient jusqu’à 5% l’apport de ce secteur au PIB. Mais à la date d’aujourd’hui, on estime à moins 1% la contribution du secteur du tourisme au PIB. Malgré cette conjoncture, les autorités se disent optimistes.

Plusieurs initiatives ont été lancées pour la relance du secteur touristique. Il s’agit notamment de l’élaboration d’un document de politique nationale touristique qui sera adoptée dans les jours à venir par le gouvernement. Ce document sera assorti d’un plan d’action quinquennal qui va retenir les objectifs stratégiques les plus pertinents, mais également les actions et les activités les plus efficaces pour sa mise en œuvre dans les 5 prochaines années.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com