Congo-Brazzaville : l’opposition conteste l’amendement à l’article 157 de la Constitution

Lors d’une conférence de presse, samedi 15 janvier, Jean Itadi, du Congrès africain pour le progrès (CAP), a dénoncé les nouvelles dispositions de la Constitution : « J’ai peur qu’ils (les dirigeants) utilisent ce régime d’exception pour mater l’opposition. Le Congo est en danger. Il était déjà en danger. Plus que jamais, le gouvernement peut profiter de toutes les occasions pour arrêter, fouiller, sanctionner et enfermer », a-t-il déclaré. Une préoccupation que Jean Itadi a martelée devant les journalistes : « Déjà, aujourd’hui en temps presque normal, on voit le nombre de personnes qui disparaissent dans les commissariats. Vous pensez que c’est dans le cas d’un régime exceptionnel que les gens vont retrouver leurs enfants. Ce qui a été fait est criminel. Il n’y a aucun avantage pour moi », a-t-il insisté. 

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com