Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Nigéria : six otages libérées par l’action conjointe des forces de défense et des milices

Violente attaque terroriste sur le tronçon ferroviaire d’Ingueben dans l’État d’Edo, dans le sud du pays. 31 personnes enlevées par les assaillants présentées comme des bergers, armés de fusils AK-47. Le gouvernement local a annoncé la libération de six otages ce 09 janvier 2023. La Nigerian Railway Corporation a procédé à la fermeture temporaire de cette installation ferroviaire. Les autorités craignent une recrudescence des enlèvements contre rançon avant l’élection prévue le 25 février 2023.

La population nigériane appelle au renforcement de la sécurité dans les gares ferroviaires du pays, 48 heures après une attaque terroriste violente sur le tronçon ferré d’Ingueben dans l’État d’Edo, au sud du Nigéria. Les forces de police locale ont établi un bilan de 31 personnes enlevées par les assaillants présentés comme des bergers, armés de fusils AK-47. La diligence des forces de police et des milices locales a permis de secourir six otages le 9 janvier 2023. 

“Toutes les forces de défense, l’armée, la police et des milices locales sont déployées sur le terrain. Nous garantissons que nous allons opérer sans la moindre bavure et nous mettons en priorité absolue la libération sains, saufs et en bonne santé de toutes ces personnes qui sont retenues en captivité par ces terroristes”

Philip SHAIBU, Gouverneur adjoint de l’Etat d’Edo

Les autorités ont annoncé l’arrestation d’un suspect et la fermeture temporaire de la gare, théâtre des violences. C’est la deuxième gare du pays à être fermée au cours des dix derniers mois en raison de l’insécurité. La Nigerian Railway Corporation a rouvert en décembre 2022, un service ferroviaire reliant la capitale Abuja au nord de l’État de Kaduna après un attentat à la bombe qui s’est soldé par le décès de 8 citoyens en mars 2022. 

« L’Etat d’Edo qui ne fait pourtant pas partie des zones particulièrement à risque d’attaques armées est de plus en plus le théâtre de ce type d’événements. Ce qui interpelle les autorités qui doivent désormais modifier le maillage sécuritaire de cette région. Aujourd’hui, l’on remarque que les groupes armés marginaux ont une incroyable capacité à se mouvoir sur le territoire nigérian et les gouvernements locaux sont pleinement conscients qu’il est crucial de réduire cette mobilité pour réellement les neutraliser”

Kabiru ADAMU, Expert en sécurité

L’attaque armée de la gare d’Ingueben a eu lieu alors que se tenait dans l’Etat d’Edo, un meeting du candidat à la présidentielle de 2023, Bola Tinubu du parti au pouvoir, le Congrès des progressistes. Les autorités nigérianes redoutent une recrudescence des enlèvements contre rançon à l’approche de l’élection prévue le 25 février 2023.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com