Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sénégal : l’Afrique se mobilise pour la libération du journaliste Pape Alé Nian

La liberté d’expression est menacée au Sénégal comme en témoigne l’affaire PApe Alé Niang, incarcéré depuis le 20 décembre 2022 pour ses prises de position contre des hauts responsables de l’Etat. De nombreuses voix s’élèvent désormais pour exiger sa libération alors que le journaliste lanceur d’alerte a entamé une grève de la faim dès son incarcération.

La Presse nationale et internationale, la société civile et organisation de droits de l’Homme se mobilisent pour exiger la libération du journaliste sénégalais Pape Alé Niang alors que le parquet de Dakar a une nouvelle fois rejeté sa demande de libération provisoire le 3 janvier 2023. Une décision qui inquiète surtout ses proches et ses avocats qui confient que Pape Alé Niang est dans un état de santé préoccupant. Il a entamé depuis le 20 décembre 2022 une grève de la faim et hospitalisé depuis quelques jours, il refuse désormais de recevoir des soins médicaux.

Connu pour ses critiques sur la gouvernance du Sénégal, le patron du journal en ligne Dakar Matin avait été arrêté une première fois le 6 novembre 2022 puis relâché après plusieurs jours de détention et une grève de la faim. Il était accusé de « diffusion de documents militaires de nature à nuire à la défense nationale », des documents notamment liés à la convocation de l’opposant Ousmane Sonko devant la justice début novembre. Il est également poursuivi pour « divulgation de fausses nouvelles ». Sa nouvelle incarcération le 20 décembre serait pour n’avoir pas respecté les termes de son contrôle judiciaire avec en plus des déclarations visant le directeur général de la police nationale et sa famille ». Accusation formellement rejetée par ses avocats.

Mercredi 4 janvier 2023, la Coordination des associations de presse du Sénégal, a organisé à Dakar, un rassemblement devant la Maison de la presse pour réclamer sa libération immédiate.

Cet épisode, qui met à mal la liberté d’expression au Sénégal, pourrait altérer l’image de ce pays connu pour être un exemple de démocratie en Afrique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com