Tchad : l’écrivain Ladibé promeut le volontariat des jeunes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Au Tchad, le jeune écrivain Ladibé GAKANGA MICHAEL, dans son dernier ouvrage intitulé « La vie associative et la jeunesse » promeut le volontariat des jeunes à la base au profit d’une solidarité communautaire. L’auteur pense que la transformation de la société est un processus qui s’inscrit dans la durée et ne peut intervenir qu’à partir de la base. Pour lui, le monde rural est le conservateur des valeurs et des réalités culturelles propices pour le développement harmonieux et inclusif d’un pays.

Dans son ouvrage intitulé « La vie associative et la jeunesse, l’écrivain Ladibé GAKANGA MICHAEL interpelle les jeunes à s’engager pour le bien-être de leurs communautés. Pour l’auteur, la vie associative, au-delà d’une machine de transformation humaine, est une aubaine pour la participation des jeunes à la gouvernance d’une nation. Il estime qu’aucune couche sociale ne doit être laissée pour compte dans le processus de développement et aucun développement ne doit être promu sans la participation effective de la base.

Dans cet ouvrage de 141 pages paru aux éditions Toumaï, l’écrivain tchadien interpelle aussi les décideurs politiques à miser sur le capital humain pour un développement durable et inclusif des populations rurales. Il estime que l’éducation citoyenne est capitale pour l’essor socio-économique d’un pays tout comme le volontariat et la solidarité au niveau communautaire est essentiel pour l’épanouissement social.

L’écrivain Ladibé GAKANGA MICHAEL, bien que médecin de formation, est un véritable acteur de développement local qui promeut le volontariat au profit des communautés rurales. Pour lui, s’engager pour le bien-être social des populations nécessiteuses est plus important que la recherche du gain matériel.  

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com