Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Une production de 41,6 milliards de pieds cubes de gaz par jour d’ici 2035

Le rapport publié le 15 août 2023 par la Chambre africaine de l’énergie indique que la production de gaz de l’Afrique serait portée par l’Algérie, l’Egypte et le Nigeria entre 2023 et 2027. Toutefois, de nouveaux acteurs émergents devraient prendre progressivement le relais. Il s’agit du Mozambique, de la Tanzanie, de la Mauritanie et du Sénégal. Par ailleurs, une augmentation de 65% de la production africaine de gaz est attendue d’ici 2035.

L’ Afrique possède une importante quantité de gaz, s’élevant à au moins 17.560 milliards de mètres cubes de réserves prouvées. La production de cette ressource devrait augmenter de 65% d’ici 2035 pour atteindre 41,6 milliards de pieds cubes par jour. Une hausse qui serait notamment portée par l’entrée en production de gisements situés dans de nouveaux eldorados gaziers comme le Mozambique, la Tanzanie, la Mauritanie et le Sénégal, selon un rapport de la Chambre africaine de l’énergie.

“ Ces perspectives confirment bien l’effectivité de l’immensité des réserves pétro-gazière africaines. Au regard des besoins énergétiques du continent, c’est un paradoxe d’avoir un continent immensément doté de ses réserves et d’être largement déficitaire en termes d’offre énergétique de façon globale. Nous apprécions cela donc comme une note d’espoir au travers de laquelle les ressources pétro-gazières africaines viendront apporter une réponse énergétique au besoin des populations.”

Serge-Parfait DIOMAN, Expert international en industries pétrolières et énergies, Côte d’Ivoire 

Le même rapport précise que sur la période 2023 à 2027, l’Algérie, l’Egypte et le Nigeria devraient contrôler le marché africain du gaz naturel et du gaz naturel liquéfié. Ces trois pays devraient fournir une moyenne de 80% de l’approvisionnement total en gaz naturel de l’Afrique.

Serge-Parfait DIOMAN, Expert international en industries pétrolières et énergies, Côte d’Ivoire 

“ D’une part, nous avons des pays qui ont de grandes productions gazières, et à côté nous avons toute une flambée de pays émergents dans le domaine gazier qui compte apporter leur production additive à l’offre globale africaine en la matière. Le continent doit se donner les moyens pour pouvoir s’inscrire vraiment au cœur de l’industrie gazière qui est une industrie à risque qui demande que les ressources humaines soient hyper bien formées pour pouvoir relever le défi en la matière.”

Selon les prévisions, l’approvisionnement en gaz naturel de l’Afrique atteindra 25,5 milliards de pieds cubes par jour en 2023, soit une hausse de 1 % par rapport à 2022. Le continent devrait exporter jusqu’à 49 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié en 2023. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com