Afrique : baisse de 32% des revenus des banques d’investissement au 1er semestre 2021

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les revenus des banques d’investissement en Afrique subsaharienne ont reculé pour la 4e année consécutive au 1er semestre 2021. L’entrée en concurrence de nouveaux acteurs semble bousculer le leadership des acteurs historiques.

En Afrique subsaharienne, le marché de la banque d’investissement a affiché des résultats négatifs pour la 4e année consécutive et les plus faibles revenus des 7 dernières années. Pour le premier semestre 2021, les revenus générés par les banques d’investissement de la sous-région sont estimés à 183,6 millions de dollars, selon un rapport publié par la plateforme des données du groupe médiatique Reuters, en baisse de 32% par rapport à la même période en 2020.

Les revenus du segment-conseil se sont également chiffrés à seulement 25,5 millions de dollars, en baisse de 56% par rapport à la même période en 2020. Mais la perte des revenus dans les autres segments de l’investissement a été compensée par une hausse des revenus sur le marché des emprunts de capitaux en provenance de l’Afrique subsaharienne, qui se sont situés à 19,6 milliards de dollars au cours de ladite période. 

La sous-région a pourtant connu de nombreuses transactions d’investissement. La valeur globale des transactions annoncées dans le segment des fusions-acquisitions, s’élève à 62 milliards de dollars. Un niveau record pour ce segment des activités d’investissement, cinq fois la valeur des transactions annoncées au cours du premier semestre 2020.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback