Afrique : échec de l’essai d’un vaccin anti-VIH Sida

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le vaste essai clinique d’un vaccin contre le VIH, le virus à l’origine du sida, mené par le laboratoire américain Johnson & Johnson dans cinq pays d’Afrique subsaharienne a été stoppé, faute de résultats concluants. Une situation qui fait s’envoler les espoirs de millions de personnes de guérir de cette maladie dite du siècle.

En 2017, démarre l’essai Imbokodo, mené par les laboratoires américains Johnson & Johnson. Un projet qui charriait l’espoir de voir enfin sortir, un vaccin contre le VIH sida. Seulement, l’humanité devra encore attendre. Au bout de deux ans après la première injection, 51 des 1079 participantes ayant reçu le vaccin, avaient contracté le virus. L’essai qui incluait environ 2600 jeunes femmes d’entre 18 et 35 ans issus de pays d’Afrique, s’est avéré efficace à 25%  seulement.  C’est l’échec d’un projet qui était très attendu.

Face à cet échec, les chercheurs américains veulent explorer d’autres pistes. Cela passe par une technologie différente que celle du  « vecteur viral » de Johnson & Johnson, la même que celle employée pour son vaccin contre le COVID-19. Selon un site du gouvernement américain, Moderna doit commencer ce mois de septembre 2021, en utilisant la nouvelle technologie de l’ARN messager, les essais de deux vaccins contre le VIH, un virus bien particulier.

En quatre décennies de recherche sur le sida, aucun résultat n’a encore pu stopper l’avancée de cette maladie. A travers le monde, on compte 38 millions de personnes affectées.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com