Afrique australe : enjeux du sommet des chefs d’Etats de gouvernement de la SADC

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) s’est ouvert ce mardi 17 août 2021 à Maputo au Mozambique. Il est question tout au long de ce sommet qui se tient sur deux jours d’analyser les questions d’intérêt politique, socio-économique, sécuritaire et pacifique de la région.

C’est sous le thème « Renforcement des capacités en matière de production face à la pandémie de COVID-19 en vue de mener des réformes économiques et industrielles à caractère inclusif et durable » que se tient à Maputo au Mozambique du 17 au 18 août 2021 le 41ème Sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de la communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Les débats autour de ce thème permettront d’ accélérer la mise en œuvre du plan stratégique indicatif de développement (RISDP) 2020-2030 de la SADC en particulier le pilier “industrialisation et intégration des marchés”.

Les 16 chefs d’Etats membres de la SADC réunis le 19 août 2017 à Pretoria -© Africa 24

Enjeux du 41ème sommet de la SADC

Au cours de ce sommet, le Président  de la République du Malawi,  le Dr Lazarus McCarthy Chakwera, prendra la présidence de la SADC, succédant ainsi  au Président de la République du Mozambique Filipe Jacinto Nyusi, qui a assumé la présidence de la communauté de développement de l’Afrique australe depuis le 17 août 2020 lors du 40ème  Sommet. En outre, ce sommet fera également le point sur les progrès réalisés dans la promotion et l’approfondissement de l’intégration régionale, conformément aux aspirations de la SADC telles qu’elles sont exprimées dans le plan stratégique indicatif de développement 2020-2030 et la Vision 2050, qui envisagent une région industrialisée pacifique, inclusive, compétitive, à revenu moyen ou élevé, où tous les citoyens jouissent d’un bien-être économique durable, de la justice et de la liberté. Parmi les temps forts du 41ème  Sommet de la SADC, le Secrétaire exécutif de la SADC, le Dr Stergomena Lawrence Tax, fera ses adieux aux Chefs d’État et de gouvernement après huit ans de service et un nouveau Secrétaire exécutif  de la SADC prêtera serment.

Un sommet dédié à la promotion de la numérisation

Le 41ème  Sommet de la SADC a été précédé notamment du  Colloque public de la SADC sous le thème : “Promotion de la numérisation en vue de relancer le Programme de la SADC en matière d’industrialisation de la SADC à l’ère de la pandémie de COVID, des  réunions du Comité permanent des Hauts fonctionnaires et du Comité des finances , des réunions du Conseil des ministres de la SADC et du Sommet de la Troïka de l’organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité de la SADC.

Sommet de la SADC tenu le 14 août 2018 à Luanda dans la capitale angolaise – © Africa 24

Composée de 16 États membres, la SADC fut créée en 1980 en tant que Conférence de coordination de l’Afrique australe (SADCC), se transformant en août 1992 en une Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Les  États membres sont l’Angola, le Botswana, les Comores, la République démocratique du  Congo, Eswatini, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la  Namibie, les Seychelles, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie et  le Zimbabwe.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback