Afrique : enjeux du sommet des chefs d’Etats de la CEMAC

Ce Sommet extraordinaire rencontre vient lever le voile sur les déséquilibres budgétaires des pays de la sous-région. ©
Présidence de la République du Cameroun (image d’archives)

Faire du plan communautaire de relance post-Covid-19 une cause commune et engager les États et les institutions communautaires à une mobilisation accrue des ressources pour son financement. C’est l’objectif recherché autour du sommet extraordinaire des chefs d’Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC)qui se tient ce 18 août au Cameroun.

Sous l’initiative du Fmi, le Cameroun accueille ce 18 août le sommet extraordinaire des chefs d’Etats de la Cemac. Placé sous le thème, « évaluation de la situation macro-économique dans la CEMAC en contexte de pandémie de Covid-19 et analyse des mesures de redressement », cette conférence virtuelle présidée par le président camerounais Paul Biya sera l’occasion de faire un point sur les différentes crises sanitaires, économique, sécuritaire et politique qui fragilisent la sous région.

Dans un contexte marqué par plusieurs crises, cette rencontre vient lever le voile sur les déséquilibres budgétaires des pays de la sous-région. C’est aussi l’occasion de revenir sur l’échéance des programmes avec le Fonds monétaire international (FMI), de la mise en œuvre de la zone de libre échange continentale africaine.

En prélude à cette rencontre, Présidée par Paul Biya, chef d’Etat du Cameroun, le Conseil des ministres de l’Économie et des Finances de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) a tenu une session extraordinaire le 10 août à Douala. Le rapport issu de ses travaux servira de base de travail aux chefs d’État. 

Afficher plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Feedback