Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : la 54ème session de la Commission économique des nations unies pour l’Afrique table sur des solutions innovantes de financement

La plupart des pays africains sont confrontés à un besoin énorme de financement pour espérer une relance après les séries de crises actuelles. A cet effet, les experts économiques, veulent ensemble répondre de manière résiliente et transformationnelle aux défis de développement  du continent. C’est dans ce contexte que se tient le comité des experts du 11 au 13 mai 2022 à Dakar au Sénégal, en prélude à la 54ème session de la conférence des ministres africains chargés des finances, de la planification et du développement économique. 

Les pays africains se mobilisent afin de proposer des réponses uniques et novatrices pour combler le gap financier dont font face les économies du continent. Les experts économiques et financiers réunis à Dakar à la faveur de la 54e Session de la Commission économique des nations unies pour l’Afrique, tablent sur les problématiques et besoins de financement des États africains. Ces décideurs tentent ainsi de mobiliser tous les acteurs au développement, notamment le secteur privé.

L’industrialisation fait défaut. On essaie de faire de notre mieux, mais beaucoup reste à faire. Et on doit faire énormément de choses pour diversifier notre économie. c’est-à-dire pour transformer nos produits, pour pouvoir changer la structure actuelle de l’économie à laquelle je fais allusion.Donc ce sont ces paramètres qui définissent l’économie de notre pays.

Ngoné DIOP, Directrice CEA, bureau sous Régional de l’Afrique de l’Ouest Sénégal

La dynamique démographique bien qu’étant importante dans le développement de l’Afrique, ne favorise pas le développement du continent. Dans le but de capter ce dividende démographique, il est urgent d’investir dans la santé, l’éducation, la création d’emploi et la gouvernance économique inclusive.

Pour pouvoir investir dans ce domaine et capturer le dividende démographique qui pourrait être une contribution énorme pour développer l’Afrique. Donc voilà une population très jeune avec des économies peu ou prou diversifiées, des économies constituées par l’agriculture qui contribue à plus de 40% ou plus pour certains pays.

Ngoné DIOP, Directrice CEA, bureau sous Régional de l’Afrique de l’Ouest Sénégal

L’Afrique est un continent qui regorge d’énormes ressources naturelles. Au vue de cela, la CEA au sortir de cette conférence,  voudrait doter les États africains de mécanismes de transformation des richesses, en vue d’une diversification économique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com