Afrique : la poste à l’ère de la révolution numérique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Avec l’avènement du digital, la diversification des produits et des services dans le monde postal est en effet le facteur primordial qui va déterminer leur avenir. C’est sur l’un de ces axes clés que SIFUNDO CHIEF MOYO, Secrétaire Général de l’Union Panafricaine des Postes s’exprimait en marge des assises du 27e congrès de l’Union Postale Universelle. Le nouveau chef de l’UPAP a abordé les questions qui concernent les finances postales, et décliné quelques angles de son prochain agenda, avec une manière plus créative de financer les activités de l’Union sans s’appuyer sur les cotisations des Etats membres.

SIFUNDO CHIEF MOYO, nouveau Secrétaire Général élu de l’Union Panafricaine des Postes, a tenu une conférence de presse ce lundi 16 août 2021 dans la cadre du 27e congrès de l’Union Postale Universelle. Faisant entre autres le bilan de l’impact de l’économie numérique dans la transformation digitale de la poste des pays africains, il ressort que la digitalisation joue un rôle clé dans la société, permettant la dématérialisation des produits postaux, tout en élargissant la zone d’intervention, pour mener des actions efficaces et rentables.

En dépit des effets négatifs, la crise sanitaire due à la pandémie du covid-19 et les mesures de confinement ont finalement apporter de l’innovation à l’activité socio-économique. Une crise aujourd’hui synonyme d’opportunités, qui ouvre un nouveau chapitre sur la digitalisation et l’expansion du e-commerce.

Avant son élection à la tête de l’UPAP, CHIEF MOYO occupait les fonctions de Directeur général de la Poste du Zimbabwe. L’Union Panafricaine des Postes, dont il tiendra officiellement les rênes à compter du 1er septembre 2021, est une organisation intergouvernementale composée de 45 membres, déterminée depuis 41 ans, à promouvoir le développement postal en Afrique.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback