Afrique : le Burundi et Tanzanie ratifient l’accord de Libre Échange Continental Africaine (ZLECAf)

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La Tanzanie et le Burundi rejoignent les États membres de la Communauté d’Afrique de l’Est dans l’accord libre échange continental en ratifiant l’accord. Jusqu’à présent, seulement 42 pays africains ont ratifié la ZLECAf qui vise à stimuler le commerce intra-africain. 

Le Burundi et la Tanzanie ratifient l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine. Cette approbation pour un commerce libre intra-africain a été faite le 17 juin et le 9 septembre 2021 par le Burundi et la Tanzanie respectivement. Par cet acte, les deux pays confirment leur adhésion aux principes de libre circulation de bien et service avec toute la communauté d’Afrique de l’Est, mais aussi avec le reste du continent.

D’après le secrétaire général de la Communauté d’Afrique de l’Est, Peter Mathuki, la ratification massive des pays de la région a cet accord permettrait aux Africains de l’Est d’accéder à un grand marché continental et d’augmenter les exportations de la CAE vers les pays africains en dehors du bloc. Par ailleurs, selon la source, cet accord facilitera la circulation des personnes à travers l’Afrique, fera progresser les aspirations commerciales et de développement de la région en particulier et du continent en général.

Rappelons qu’outre la Tanzanie et le Burundi, autres États partenaires de la CAE à avoir déjà ratifié l’accord sont le Kenya, le Rwanda et l’Ouganda. Pour le Soudan du Sud, il a déjà signé l’accord de libre-échange continental, mais ne l’a pas encore ratifié. Selon le Secrétaire général du bloc de la CAE, le bloc met actuellement en œuvre un cadre pour le développement du commerce grâce à la numérisation des marchés, la diffusion de l’information et la présentation des produits et des opportunités de marché de la région.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback