Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : le futur de la planète en discussion à la 6ème édition du Future Investment Initiative

La sixième édition du Future Investment Initiative, événement qui explore les enjeux mondiaux et qui rassemble les plus grands investisseurs de la planète, s’est ouverte ce 25 octobre à Riyadh en Arabie Saoudite. Cette rencontre de trois jours, va permettre aux leaders gouvernementaux et économiques de penser le future de la planète tant sur le plan sanitaire, économique ou géopolitique.

Le futur de la planète se discute à la 6e édition du future investment initiative qui s’est ouvert le 25 Octobre 2022 ici à Riyadh en Arabie saoudite sous le thème, « Investir dans l’humanité : Permettre un nouvel ordre mondial ». Le challenge de cette édition: penser et discuter des nouvelles voies d’investissement et des tendances essentielles de l’industrie dans le but de stimuler significativement le développement du globe en créant un impact sur l’humanité.  

« Nous ne voulons pas la manquer. Nous voulons nous assurer que le secteur privé et les membres de nos communautés font partie de la conversation. Nous devrions faire partie de la prise de décision, c’est pourquoi je suis ici et c’est pourquoi il est important que toutes les conversations incluent les composantes africaines et les composantes subsahariennes ».

Oumouna Yahya Atigh, Directrice générale du groupe Time, Mauritanie

Au menu des discussions les questions du climat, d’économie, de fintech, d’intelligence artificielle mais aussi de  géopolitique; en somme, les priorités urgentes d’un monde dont la stabilité des richesses est sujette à une géopolitique changeante. Des discussions importantes aussi pour L’Afrique, dont le rendez-vous permettra de se faire valoir comme acteur majeur du futur de la planète.

« L’Afrique est l’avenir du monde et l’Afrique sub-saharienne est le plus grand potentiel, la position principale des ressources, le plus grand potentiel minier, la plus grande énergie. L’énergie verte ne peut être développée qu’en Afrique occidentale. Nous avons de grands projets hydroélectriques en Mauritanie, nous avons de grands projets solaires en Mauritanie, au Niger, au Tchad et en Guinée, nous devons donc faire partie des conversations. Ces décisions ne devraient pas être prises sans nous ».

Oumouna Yahya Atigh, Directrice générale du groupe Time, Mauritanie

Pendant trois jours, du 25 au 27 octobre, plus de 500 chefs d’entreprises et de gouvernements vont échanger sur les idées et les solutions résilientes pour un avenir prospère de la planète.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com