Burkina Faso : plaidoyer en faveur du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Au cours de son discours à la 76ème Assemblée générale de l’ONU, le président du Burkina Faso, Christian Kaboré a lancé un appel à la communauté internationale, sur le renforcement des capacités matérielles, humaines, et financières du G5 Sahel qui est à l’épreuve du terrorisme.

Le terrorisme demeure un grand défis pour le G5 Sahel indique le président burkinabé Christian Kaboré aucours de son allocution à New york le 23 septembre 2021, à l’occasion de la tenue de la 76ème session ordinaire des nations Unies. Il laisse entendre que, la stabilité du Sahel confronté au terrorisme, ne devrait pas être seulement une affaire des pays du G5 Sahel mais aussi de la communauté internationale.

En appui aux forces armées du G5 Sahel, treize États d’Europe et d’Afrique ont lancé en 2020 la Task Force Takbua. Une opération militaire composée uniquement des éléments européens intégrée dans l’opération Barkhane. Cependant, le manque des ressources financières, l’instabilité sociopolitique de certains pays clés, nuisent à la pérennisation et à la consolidation des avancées majeures enregistrées ces derniers mois.

Pour le président Kaboré, pour garantir la paix et la sécurité dans la sous région, il est nécessaire, voire urgent pour la communauté internationale et particulièrement le Conseil de sécurité, de soutenir les pays du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme à travers le renforcement des capacités, des apports financiers et humains.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com