Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : 324 869 PME pour saisir les opportunités de la ZLECAf

Au Cameroun comme dans de nombreux pays africains, la PME est au centre de l’activité économique. Les perspectives de croissance sont nombreuses pour ces micro unités de production. Le marché africain apparaît comme la plus grande opportunité de développement des PME, toutefois elles doivent préalablement relever de nombreux défis pour être compétitives dans la zone de libre échange continentale africaine. Point de vue du Ministre camerounais des PME qui s’est exprimé au micro d’Africa 24 en marge d’une rencontre professionnelle organisée dans la capitale économique du Cameroun.

Selon les chiffres du dernier recensement général des entreprises au Cameroun  324 869 unités de PME sont en activité représentant 99 %  de l’infrastructure productive du pays. Dans un entretien accordé à Africa 24, Achille Bassilekin III, ministre camerounais des petites et moyennes entreprises de l’artisanat et de l’économie sociale, rassure que les PME camerounaises ont du potentiel pour interagir dans le vaste marché africain, un marché à 1,2 milliard de consommateurs, à condition de remplir les critères essentiels de compétitivité.

“De mon point de vue, la zone de libre échange continentale africaine va être une véritable opportunité pour les PME camerounaises qu’elles soient industrielles, qu’elles soient agricoles, qu’elles soient agropastorales, dans tous les secteurs. C’est en cela qu’aujourd’hui un certain nombre de programmes sont mis en œuvre pour capaciter davantage les PME, pour leur offrir l’information en matière d’accès aux marchés.”

Achille Bassilekin III, Ministre des petites et moyennes entreprises de l’artisanat et de l’économie sociale, Cameroun

Le Cameroun serait aussi une terre d’opportunité et d’attractivité. De nouveaux aménagements tel le port en eau profonde de Kribi, la qualité de la ressource humaine mais également la diversité des ressources naturelles, notamment énergétiques font de ce pays un pilier de l’économie sous régionale.
Sur le plan fiscal, plusieurs facilités sont accordées aux pays de la zone Cemac qui souhaitent entreprendre au Cameroun. Tout de même, pour un impact socio-économique durable, l’écosystème entrepreneurial camerounais  doit être davantage encadré.

“En terme de défis, ils sont nombreux,  ce sont des défis d’abord en matière d’accompagnement pour leur meilleure structuration, des défis en matière de consolidation de leur capacités techniques pour mieux cerner certaines opportunités, sentir le marché, offrir des biens et services qui répondent aux demandes et aux besoins des consommateurs. C‘est aussi cette volonté que nous avons de nous assurer que les entrepreneurs évoluent dans un environnement assaini, un environnement des affaires qui leur est favorable.”

Achille Bassilekin III, Ministre des petites et moyennes entreprises de l’artisanat et de l’économie sociale, Cameroun

L’activation de la zone de libre échange continentale africaine  en 2021 a démultiplié les opportunités d’échanges pour les entrepreneurs en Afrique. Une mobilisation qui exige cependant l’arrimage de ces entreprises aux standards internationaux de qualité. Dans ce sens, des rencontres professionnelles et de partage d’expérience  à l’image de la 3e édition de Pro-Meet Up and Learn, événement organisé à Douala, dans la capitale économique du Cameroun, indiquent que l’encadrement des PME est un volet important de la stratégie de développement économique du Cameroun.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com