Cap-Vert : une élection présidentielle sous fond de crise économique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les Capverdiens voteront ce dimanche 17 octobre 2021 au premier tour d’une présidentielle dont un des enjeux est de sortir de la crise économique provoquée par les mesures de restrictions liées au Covid-19. La pandémie a entraîné une chute drastique du nombre de visiteurs arrivant sur l’île. L’économie de l’archipel dépend fortement du tourisme qui représente 25% du PIB national.

L’élection présidentielle a lieu dimanche 17 octobre au Cap-Vert. 7 candidats sont en lice pour ce premier tour des élections. Le président sortant Jorge Carlos Fonseca au pouvoir depuis 2011 ne peut plus se présenter après ses deux mandats. Le scrutin se déroule alors que la pandémie de covid-19 a paralysé l’économie de l’archipel, qui dépend fortement du tourisme représentant jusqu’à 25% du PIB national.

Parmi les 7 candidats à ce scrutin, deux sont présentés comme favoris. Il s’agit des anciens premiers ministres Carlos Veiga, du Mouvement pour la Démocratie, le parti du président sortant… Et de José Maria Neves, qui lui est soutenu par le Parti Africain pour l’Indépendance du Cap-Vert. Tous promettent de relever la courbe de croissance du pays.

Si arguments et promesses fusent de part et d’autre, les défis à relever au sortir de cette présidentielle sont cruciaux. Les attentes des électeurs sont, principalement d’ordre économique. En 2020, l’Île a traversé une récession historique de 14,8% en raison du Covid-19. Toutefois, l’espoir d’une reprise rapide se redessine. La Banque africaine de développement table sur une croissance de 4,6% en 2021 et 2022, après une contraction de l’économie de 8,9% en 2020.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com