Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo : le pass sanitaire obligatoire dans l’administration publique

En République du Congo, depuis le 1er décembre 2021, l’accès aux administrations publics et privés est désormais conditionné par la présentation d’une preuve de vaccination. Une mesure qui risque freiner le plan de vaccination en cours fragilisé par la réticence des congolais à se faire  inoculer un vaccin.

Face à la propagation du coronavirus, le gouvernement du Congo-Brazzaville a décidé d’imposer le pass sanitaire dans l’administration publique. Depuis le 1er décembre 2021, l’obligation de présenter la preuve de vaccination pour accéder à des services administratifs publics et privés est entrée en vigueur autant pour l’administration que les usagers.

Pour le gouvernement congolais, l’imposition du pass sanitaire a pour but d’endiguer la propagation du covid. Cependant, avec la grande majorité de la population congolaise qui fait preuve de défiance envers la vaccination lancée en avril 2021, cette mesure pourrait créer la polémique et soulever une autre problématique liée à son impact sur l’économie du pays.

Avec plus de 18 000 cas, les autorités appellent les congolais à redoubler de vigilance face au nouveau variant Omicron en cédant à la vaccination et au respect des mesures barrières. A titre de rappel, le gouvernement ambitionne de vacciner au moins 750 000 personnes avant fin 2021.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com