Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Décès de la Reine d’Angleterre Elizabeth II à 96 ans après 70 ans à la tête du Commonwealth

La Reine d’Angleterre Elisabeth II

La reine d’Angleterre Elizabeth II est décédée ce 8 septembre à 96 ans. Son état était jugé préoccupant par ses médecins depuis le début de la journée. La monarque décède après 70 ans à la tête du Commonwealth organisation de 56 Etats dont 22 pays africains.

Suite au décès de la Reine Elisabeth II, Africa 24 a reçu Jean-Claude Felix Tchicaya, Expert en géopolitique et chercheur IPSE sur le plateau du JT du 9 septembre 2022. Il évoque les sept décennies d’histoire de la Cheffe du Commonwealth avec l’Afrique

Durant son règne, la monarque la plus célèbre du monde n’a eu de cesse de renforcer ses liens avec les républiques africaines du Commonwealth. Retour sur quatre événements symboliques du lien de la reine avec l’Afrique.

Accession d’Élisabeth II au trône

Le 6 février 1952, la reine Elizabeth II apprend la mort de son père, le roi George VI. Cette nuit-là, la jeune princesse de 25 ans, en tourné du Commonwealth devient la souveraine la plus célèbre du monde… alors qu’elle se trouve au Sagana Lodge, a quelques kilomètres de la ville Nyeri au Kenya.

Une danse avec le président Kwame Nkrumah du Ghana

Le 6 mars 1957, le Ghana, ex-colonie britannique devient le premier Etat indépendant d’Afrique. En visite officielle dans ce pays courtisé par le communiste russe Nikita Khrouchtchev, la reine Elisabeth II, pour sortir le Ghana du giron communiste, ouvre le bal d’une soirée de gala en dansant avec le président Kwame Nkrumah, le 18 novembre 1961.

Le président zambien Kenneth Kaunda salue le leadership et l’exemple de la reine Elisabeth II

En août 1979, à l’occasion du sommet du Commonwealth à Lusaka. La reine Elisabeth II se rend en Zambie, contre l’avis de son gouvernement, qui, en raison du contexte sociopolitique tendu, craint pour sa sécurité. En effet, à quelques 200 kilomètres de la capitale Zambienne, les combats pour l’indépendance de la Rhodésie du sud, l’actuel Zimbabwe battent son plein. Depuis 1964, une guerre civile secoue l’ex-colonie britannique. D’un côté, le régime ségrégationniste porté par le Britannico-Rodhésien Ian Smith et soutenu par la Première ministre de l’époque, Margaret Thatcher, veut conserver son pouvoir. De l’autre, les partisans de l’indépendance portés par les idées de l’anticolonialiste Robert Mugabe, veulent l’indépendance totale de la Rhodésie. Et même si depuis son couronnement, la reine Elisabeth II n’exprime jamais d’opinion politique en public, sa démarche est salué par le chef d’État zambien. Quelques mois après la fin de la guère la Rhodésie du Sud devient le Zimbabwe avec Robert Mugabe à sa texte, le président zambien Kenneth Kaunda, salué le leadership de la monarque.

Kenneth Kaunda, président de la Zambie

L’apartheid désavoué, cas de l’Afrique du Sud

Entre 1952 et 1995, la reine Elisabeth II décide de ne pas se rendre en Afrique du Sud pour ne pas cautionner l’apartheid. En 1990, elle rencontre Nelson Mandela. Elle se rend finalement en Afrique du Sud en 1995 et félicite le pays pour sa transition vers la démocratie.

Rappelons que la reine Elisabeth II a effectué durant son règne, 21 tournées en Afrique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com